Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Fuzhou (Chine) accueillera la prochaine session du Comité du patrimoine mondial en 2020

09 Juillet 2019

fuzhou.png

© Cultural Heritage Conservation Center of THAD / Qian Yi

La ville de Fuzhou, en Chine, accueillera la prochaine session du Comité du patrimoine mondial en 2020. C’est par cette décision que se sont achevés les travaux de la 43e session du Comité du patrimoine mondial, réuni à Bakou depuis le 30 juin.

Au cours de cette session, le Comité du patrimoine mondial a inscrit un total de 29 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial (un en Afrique, deux dans les Etats arabes, 10 en Asie/Pacifique, 15 en Europe/Amérique du nord et un dans la région Amérique latine/Caraïbes).

La Liste du patrimoine mondial compte désormais 1121 sites répartis dans 167 pays.

Le Comité a approuvé le retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril des Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura (Chili) et du Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine). Un bien été ajouté à la Liste du patrimoine mondial en péril : les Îles et aires protégées du Golfe de Californie (Mexique).

Cette session a rappelé la capacité du patrimoine à resserrer les liens de coopération entre Etats, avec l’inscription du site transfrontalier de la Région minière Erzgebirge/Krušnohoří (commun à l’Allemagne et à la Tchéquie) et l’extension à l’Albanie du site Patrimoine naturel et culturel de la région d’Ohrid (Macédoine du Nord).

Le travail de coopération et de médiation autour du patrimoine a également permis l’adoption par consensus des décisions relatives au Moyen-Orient grâce à une discussion constructive avec les délégations concernées, notamment Israël, la Jordanie et la Palestine.

Plusieurs sites archéologiques majeurs ont été ajoutés à la Liste, notamment les Tombes de la culture Dilmun (Bahreïn), les Sites de la métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso et le site emblématique de Babylone (Iraq) qui fut le centre de l’empire néobabylonien et dont les Jardins suspendus, l’une des Sept merveilles du monde, ont inspiré la culture artistique, populaire et religieuse mondiale.

L’inscription du site de Babylone, associé à des investissements importants de la part de l’Iraq, participe des efforts de l’UNESCO en faveur de la reconstruction du pays, dont l’initiative phare « Faire revivre l’esprit de Mossoul » constitue le fer de lance.

Des sites essentiels à la préservation de la biodiversité mondiale ont aussi été inscrits, tels que le Sanctuaire d’oiseaux migrateurs le long du littoral de la mer Jaune et du golfe Bohai de Chine (Chine) et les Terres et mers australes françaises (France) qui couvrent une superficie record de plus de 67 millions d’hectares et abrite l’une des plus fortes concentrations d’oiseaux et de mammifères marins au monde.

Enfin, l’inscription du Paysage culturel de Budj Bim (Australie) au sein de la région aborigène des Gundijmara, et du site Writing on stone/Áísínai’pi (Canada) dont le paysage est considéré comme sacré pour le peuple Blackfoot (Siksikáítsitapi) marque aussi la reconnaissance des savoirs des populations autochtones, indispensables à la préservation du patrimoine culturel et naturel.

Des efforts importants sont encore nécessaires pour mieux valoriser et préserver le patrimoine africain, encore largement sous-représenté dans la Liste. L’UNESCO a également renouvelé son appel à respecter en toutes circonstances l’esprit de rigueur, d’intégrité et de responsabilité dans l’examen des nominations, afin de préserver la crédibilité de la Convention et garantir son rayonnement pour le futur.

Les nouveaux sites naturels sont :

  • Sanctuaire d’oiseaux migrateurs le long du littoral de la mer Jaune et du golfe Bohai de Chine (Chine)
  • Forêts hyrcaniennes (Iran, République islamique d’)
  • Parc national du Vatnajökull – la nature dynamique du feu et de la glace (Islande)
  • Terres et mers australes françaises (France)

Le site mixte est :

  • Paraty et Ilha Grande – culture et biodiversité (Brésil)  

Les sites culturels sont :

  • Système de gestion de l’eau d’Augsbourg (Allemagne)
  • Région minière Erzgebirge/Krušnohoří (Allemagne, Tchéquie)
  • Paysage culturel Budj Bim (Australie)
  • Centre historique de Sheki avec le palais du Khan (Azerbaïdjan)
  • Tombes de la culture Dilmun (Bahreïn)
  • Sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (Burkina Faso)
  • Writing on stone/Áísínai’pi (Canada)
  • Ruines archéologiques de la cité de Liangzhu (Chine)
  • Paysage culturel de Risco Caído et montagnes sacrées de Grande Canarie (Espagne)
  • Les œuvres architecturales du XXe siècle de Frank Lloyd Wright (Etats-Unis)
  • Églises de l’école d’architecture de Pskov (Fédération de Russie)
  • Cité de Jaipur, Rajasthan (Inde)
  • Patrimoine de la mine de charbon d’Ombilin à Sawahlunto (Indonésie)
  • Babylone (Iraq)
  • Les collines du Prosecco de Conegliano et Valdobbiadene (Italie)
  • Ensemble de kofun de Mozu-Furuichi : tertres funéraires de l’ancien Japon (Japon)
  • Bagan (Myanmar)
  • Région minière préhistorique de silex rayé de Krzemionki (Pologne)
  • Sanctuaire du Bon Jésus du Mont à Braga (Portugal)
  • Édifice royal de Mafra – palais, basilique, couvent, jardin du Cerco et parc de chasse (Tapada) (Portugal)
  • Paysage d’élevage et de dressage des chevaux d’attelage cérémoniels à Kladruby nad Labem (Tchéquie)
  • Seowon, académies néo-confucéennes coréennes (République de Corée)
  • Sites de jarres mégalithiques de Xieng Khouang – plaine des Jarres (République démocratique populaire lao)
  • Observatoire de Jodrell Bank (Royaume-Uni)

 

***

Images vidéo des nouveaux sites

Toutes les actualités sur le Comité

 

Contacts médias

Lucía Iglesias Kuntz, Service de presse de l’UNESCO, l.iglesias@unesco.org, +33 (0) 6 80 24 07 29

Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, a.bardon@unesco.org, +33 (0) 6 80 24 13 56

Suivez le Comité sur Twitter : #PatrimoineMondial

Suivez nous sur :

Twitter: @UNESCO_fr
Facebook: @UNESCOfr