Article

Haiti célèbre la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante

30/01/2020

L’UNESCO s’est associée avec le FNUAP et la Fondation Haiti Jazz pour promouvoir les afrodescendants comme groupe dont les droits humains doivent être promus et protégés à travers un concert de musique racine et de roulement de tambour.

Par la musique et les sons des tambours, les organisateurs ont mis en avant la reconnaissance sociale des afrodescendants et encourager l’Etat à éradiquer les injustices sociales héritées de l’histoire et à lutter contre le racisme, les préjugés et les discriminations raciales dont les personnes d’ascendance africaine sont encore victimes.

Les afro-descendants et les Autochtones sont environ 220 millions de personnes en Amérique Latine et dans les Caraïbes. Haïti occupe une place particulière au sein d'une Caraïbe essentiellement afro-américaine, en raison de son histoire et de sa culture, porteuses de la valeur universelle qui est le droit des peuples, mais aussi d’identité comme la négritude.

À l’heure des célébrations de la Décennie des personnes d'ascendance africaine, ce festival de Jazz, coïncide avec la célébration de la Journée mondiale de la culture africaine, ce socle commun de l’Afro-descendance marqué par une extraordinaire richesse et diversité culturelle.

Les messages de la Directrice générale de l’UNESCO et de la Directrice exécutive du FNUAP en cette occasion ont été diffusé dans une courte vidéo conjointe à une assistance composée de toutes les couches de la société haïtienne.

La culture est en effet un levier important dans le cadre des efforts pour arriver à donner une voix aux personnes d’ascendance africaine.