News

IA pour la planète : mettre en évidence les innovations en matière d'IA pour une mobilité durable et des villes intelligentes

25/03/2021

Les scientifiques estiment que l'humanité a encore dix ans pour résoudre les défis environnementaux mondiaux sans précédent auxquels elle est confrontée. Il est évident que le statu quo dans l'économie mondiale ne fonctionne pas et que nous devons trouver des moyens de faire des progrès exponentiels pour relever les défis environnementaux, notamment en matière de changement climatique, de perte de biodiversité et de gestion de la pollution. Les données de masse (big data), l'intelligence artificielle (IA) et la transformation numérique peuvent jouer un rôle important pour assurer la durabilité environnementale et le développement durable.

Afin d'aborder le rôle important que jouent les solutions basées sur l'IA pour assurer la durabilité environnementale, l'UNESCO, en collaboration avec le PNUE, StartUp Inside et Microsoft, a organisé le 16 mars une conférence virtuelle mondiale consacrée au thème de la mobilité durable et des villes intelligentes. La conférence a lancé une série de débats mensuels intitulés Tuesdays Together for the Planet (Les mardis ensemble pour la planète) tout au long de l'année 2021, destinés à mettre en lumière les applications de l'IA dans les domaines liés au développement durable et à la préservation de notre planète. Plus de 2 000 personnes issues de plus de 100 pays ont participé à cet événement numérique.

Dans son discours d'ouverture, Dr. Emmanuel Letouzé, fondateur de Data-Pop Alliance, a rappelé que la pandémie de COVID-19 avait accentué les inégalités dans les villes. Comme il l'a expliqué, des données provenant de téléphones portables aux États-Unis ont révélé que les habitants des zones riches du pays avaient réduit leur mobilité bien davantage que ceux des zones identifiées comme moins favorisées sur le plan économique. Il a également souligné l'importance de l'IA et des données en tant qu'éléments essentiels pour les villes de demain et a expliqué comment « l'IA peut aider les humains à créer des villes et, plus largement, des systèmes et des sociétés humaines meilleurs, plus justes et plus sûrs ». Pour ce faire, elle doit s'appuyer sur deux approches, l'une de « l'IA comme instrument, et l'autre [...] de l'IA comme inspiration ». Par ailleurs, Mme Amandine Richaud Grambes, directrice générale de la Fabrique de Mobilités, a rappelé que l'IA devait être « transparente et démocratique » afin de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

Tout au long de la discussion, divers cas d'utilisation illustrant le potentiel des nouvelles technologies pour fournir des solutions ont été présentés, notamment par Mme Claudia Mariconda, responsable de la transition durable au port d'Anvers. Utilisant les ODD comme cadre, leur stratégie consiste à s'appuyer sur divers systèmes d'IA pour réduire l'empreinte carbone à l’aide de la vision artificielle pour le suivi des déchets ou de drones pour la réduction des émissions de CO2. Le Professeur Angel Hsu, Directeur du Laboratoire de politique environnementale orienté vers les données (Data-Driven Environmental Policy Lab), a pour sa part abordé les effets de l'IA et de l'apprentissage automatique pour orienter les villes vers la mobilité durable. Il a évoqué la valeur ajoutée des données fournies par les citoyens et des plans de rues ouverts pour les administrations municipales, afin de permettre l'accès et d'améliorer la mobilité intelligente.

Le rôle des villes, qui aident l'innovation à fournir des solutions adéquates, a occupé une place centrale dans la discussion. M. Richaud Grambes a qualifié la ville de « chef de file de la collecte de données ». M. Enneric Lopez, Directeur de l'intelligence artificielle chez Microsoft, a ajouté que « l'innovation vient de la communauté », soulignant ainsi l'importance de l'écosystème. En outre, des participants tels que M. Erik Grab, fondateur de Movin'On, ont souligné le besoin de confiance des citoyens et des parties prenantes dans le développement des technologies, ainsi que la nécessité de « partager une vision, travailler, traiter, détecter les opportunités et tester ensemble ».

Lors de son discours de clôture, Marcus Goddard, Vice-Président Intelligence de Netexplo, a annoncé le lancement prochain de l’Accélérateur de villes intelligentes de l'UNESCO et la récompense annuelle remise par Netexplo à 10 villes ouvrant la voie dans le domaine de l'architecture, de l'éducation et de la résilience. Il a conclu la discussion en rappelant le potentiel de la technologie numérique pour les villes et en soulignant l'importance des villes en tant que modèles dans la région et l'économie, mais également dans la lutte contre le changement climatique.

Les débat mensuels Tuesdays Together for the Planet (Les mardis ensemble pour la planète) réunissent les meilleurs experts du monde et les pionniers de l'IA pour partager des cas d'utilisation concrets, identifier les bonnes pratiques, célébrer les réussites et inspirer de nouvelles actions dans ce domaine dynamique.

Le prochain « mardi ensemble pour la planète » aura lieu le 27 avril à 14 h HEC et sera consacré aux Océans.

Inscrivez-vous à l’adresse suivante : aifortheplanet.org