L’impact du harcèlement sur l’apprentissage et la socialisation à l’école en Amérique latine

22 Novembre 2017

Un récent article basé sur la troisième étude régionale comparative et explicative (TERCE) de 2013 fournit de nouvelles preuves de l’impact du harcèlement sur l’apprentissage dans 15 pays d’Amérique latine. L’analyse met l’accent sur les élèves de sixième année et sur deux types de harcèlement : physique et psychologique. Le harcèlement n’affectant pas seulement le développement cognitif mais aussi les aptitudes non-cognitives, l’étude s’est également posé la question de savoir si le fait d’être harcelé entraînait un plus faible niveau de socialisation et un sentiment d’appartenance moindre au sein des écoles.

Pour l’ensemble de la région, le harcèlement est associé à des résultats plus faibles d’environ 10 points de moins aux tests de mathématiques et de lecture, bien que cet effet négatif varie selon les pays.

L’étude a révélé par ailleurs que non seulement la mesure standard de la violence scolaire (c’est-à-dire, le harcèlement physique) était néfaste pour l’apprentissage, mais que le harcèlement psychologique pouvait être tout aussi préjudiciable. L’analyse souligne que le harcèlement psychologique a des conséquences plus dommageables sur l’apprentissage que le harcèlement physique. Par exemple, en Argentine, le harcèlement physique se traduit par 15 points de moins aux tests de mathématiques, tandis que le harcèlement psychologique est associé à une baisse d’environ 20 points au même test. Une tendance similaire est observée au Chili, où le harcèlement physique et le harcèlement psychologique entraînent respectivement une baisse de 5 et 10 points aux tests de mathématiques.

Une autre conclusion importante de l’étude est que les élèves qui ont été victimes de harcèlement psychologique ont moins de chances d’atteindre des niveaux acceptables de socialisation ou d’acceptation au sein des écoles (voir la Figure 1). L’analyse conclut que l’élaboration de politiques liées à la réduction des effets du harcèlement devrait représenter une part importante des efforts visant à améliorer la qualité de l’éducation dans les pays d’Amérique latine.

 

Tandis que le monde progresse dans la mise en œuvre de l’agenda Éducation 2030, l’UNESCO s’engage à suivre les progrès accomplis dans la réalisation de la Cible 4.a axée sur la violence et le harcèlement en milieu scolaire. L’UNESCO a publié son rapport intitulé Violence et harcèlement à l’école : Rapport sur la situation dans le monde en tant que document de référence pour l’élaboration d’un cadre de planification et d’intervention.

Cet article a été préparé sur la base des contributions fournies par Marcos Delprato, Kwame Akyeampong et Máiréad Dunne (du Centre for International Education (CIE), Université du Sussex, Royaume-Uni), à la demande de l’UNESCO, afin de mettre à disposition des données sur la Cible de l’ODD 4.a. Les opinions exprimées dans cet article sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de l’UNESCO.