Inauguration de la réplique du taureau ailé de Nimrud

07 Novembre 2017

lamassu_event_.jpg

© UNESCO

Appelant à la nécessité de renforcer les efforts pour promouvoir la culture, non seulement en tant qu'urgence culturelle, mais également un impératif sécuritaire et humanitaire, l'UNESCO, l'Italie et l'Iraq ont inauguré aujourd'hui la réplique en 3D de la statue du Lamassu de Nimroud.

 

Le 6 novembre 2017, Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, M. Francesco Bandarin, Sous-Directeur général pour la culture de l'UNESCO, S. Exc. M. Faryad Rawandozi, Ministre de la culture de l'Irak, M. Francesco Rutelli, Président de l'Associazione Incontro di Civiltà et S. Exc. Vincenza Lomonaco, Ambassadeur et Déléguée permanente de l'Italie auprès de l'UNESCO, Présidente de la 39ème Conférence générale de l'UNESCO, ont dévoilé la reproduction de la Statue du Lamassu de Nimrud.

« Je ne peux pas imaginer un symbole plus puissant pour cette Conférence générale que ce moment d'unité. La position de l'UNESCO est très claire - partout où la culture est menacée ou détruite, nous devons répondre avec plus de culture, plus de connaissance, plus de preuves du rôle du patrimoine pour la paix, avec des efforts plus forts pour la protéger pour les générations futures », a déclaré Irina Bokova.

Au printemps 2015, la Statue du Lamassu, qui, autrefois, protégeait le Palais du Nord-Ouest d'Ashurnasipals II, dans l'ancienne capitale de l'Empire assyrien, a été délibérément détruite par l'EI / Daech. En réponse aux attaques impitoyables des groupes armés extrémistes subies par l'Irak ces dernières années, l'Associazone Incontro di Civiltà, présidé par M. Francesco Rutelli, a pris l'initiative de reconstruire le taureau de Nimrud, avec le soutien de la Fondazione Terzo pilastro - Italia e Mediterraneo, en utilisant l'impression 3D et l'ingénierie robotique.

La réplique reflète les efforts conjoints de la Communauté internationale pour répondre à ces menaces, qui ont récemment abouti à l'adoption de la résolution historique 2347 du Conseil de sécurité des Nations Unies, la première résolution traitant exclusivement de la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé.

À la suite de cette résolution, un Appel sur « La protection de la culture et la promotion du pluralisme culturel: la clé d'une paix durable » sera présenté à la séance plénière lors de la Commission Culture de la 39ème Conférence Générale de l'UNESCO par sa Présidente, S. Exc. Mme Vincenza Lomonaco. L'Appel affirme que la protection de la culture et du patrimoine - tangible et intangible - n'est pas seulement une urgence culturelle, mais également un impératif sécuritaire et humanitaire.

Ce message est incarné dans la Statue du Lamassu de Nimrud, qui sera exposée au Siège de l'UNESCO pour la durée de la Conférence générale, symbolisant l'engagement de l'Organisation à partager l'histoire et à transmettre les valeurs qu'elle porte aux générations futures, avant d’être offerte à l'Irak en solidarité avec le peuple irakien.