Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Incendie à la cathédrale Notre-Dame à Paris : « L’UNESCO se tient aux côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine d’une valeur universelle exceptionnelle »

16 Avril 2019

infocus_notre_dame_lg.jpg

© UNESCO/Livio Garuccio

« Nous avons tous le cœur serré », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, devant le feu dévastateur qui a ravagé la cathédrale historique de Notre-Dame de Paris dans la soirée du 15 avril. La cathédrale fait partie du site Paris, rives de la Seine inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1991, qui comprend également des ponts, des quais et le bord de la Seine, dans la partie historique de son tracé (entre le pont de Sully et le pont d’Iéna) et l'Ile de la Cité et l'Ile St Louis.

« Notre Dame représente un patrimoine universel exceptionnel : historique, architectural, spirituel, un monument de patrimoine littéraire aussi, une place unique dans l’imaginaire collectif. Patrimoine des Français mais aussi patrimoine de l’humanité tout entière. Ce drame nous rappelle la force du patrimoine qui nous lie les uns aux autres. Nous recevons des messages de soutien du monde entier », a déclaré Audrey Azoulay qui s’est immédiatement rendue sur place avec les autorités françaises.

La cathédrale est considérée comme le plus bel exemple de l’architecture gothique française, avec une utilisation novatrice de la voûte en côte et des contreforts, des rosaces en verre teinté et des décorations sculpturales. La construction de l'église a commencé en 1160 et s'est poursuivie pendant un siècle.

La Directrice générale a également annoncé qu'une évaluation rapide des dégâts aurait lieu dès que possible. « L’UNESCO se tient aux côtés de la France pour la sauvegarde et la réhabilitation de ce patrimoine inestimable. Nous sommes déjà en contact avec des experts et prêts pour l’envoi d’une mission d’urgence pour estimer les dommages, préserver ce qui peut être préservé et envisager des mesures à court et à moyen termes », a-t-elle déclaré.

L’évaluation sera menée avec les autorités concernées, y compris les autorités nationales et locales, la direction du site et les autorités de l’Eglise, afin d’élaborer un plan d’action et d’éviter de détériorer davantage le site et récupérer le plus possible les éléments d’origine. Par la suite, l'UNESCO accompagnera et soutiendra les autorités dans la réhabilitation.

****

Plus d’information sur le site Paris, rives de la Seine

Contact médias: George Papagiannis, g.papagiannis@unesco.org; tel: +33 (0) 1 45 68 17 06

****

Déclarations de la Directrice générale

****

Donation et visite du site web RebatirNotreDame