Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Indicateurs d’Universalité de l’Internet au Sénégal : validation du premier rapport de l’étude

24 Septembre 2019

Aboutissement d’un exercice débuté en 2018, une quarantaine de participants, issus du secteur privé, des établissements d'enseignement supérieur et de recherche, de la société civile, des médias, des services gouvernementaux, ont pris part ce 30 juillet 2019, à Dakar, à l’atelier de validation du rapport de l'étude sur les Indicateurs de l'Universalité de l'Internet au Sénégal.

Sous la coordination du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest-Sahel, en partenariat avec le Chapitre sénégalais de l'Internet Society (ISOC), du Bureau de l’UIT à Dakar et du Ministère de l’Economie numérique du Sénégal, cette rencontre a permis de passer en revue le rapport provisoire issu de la consultation nationale organisée en Mai 2019.

Les Indicateurs d’Universalité d’Internet de l’UNESCO sont un cadre pour évaluer le développement d’internet en vue de dégager les tendances, les zones d’ombre et proposer des pistes d’action pour un garantir un développement de l’Internet respectueux des Droits humains, Ouvert, Accessible et basé sur la participation de Multiples acteurs. Cette importante activité fait partie d’une initiative pilote conduite par l’UNESCO en Afrique de l’Ouest dans deux pays : le Sénégal et le Bénin.

Le rapport final, qui a été validé par les participants, est basé sur un sous-ensemble d’indicateurs des cinq catégories du cadre de référence des Indicateurs de l’Universalité d’Internet avec à savoir : Droits, Ouverture, Accessibilité pour tous, participation de Multiples acteurs (DOAM) et les questions Transversales.

L’UNESCO a proposé le concept d’Universalité de l’internet pour, entre autres, susciter des actions à même de promouvoir la liberté d’expression et le développement des médias à l’ère du numérique ainsi que l’accès universel à l’information et au savoir. Elle vise aussi à améliorer du même coup la gouvernance mondiale de l’Internet et la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Que retenir de ce rapport ?

Tout en mettant en lumière les avancées sur l’environnement de l’internet au Sénégal, le rapport qui a été validé, présente l’état de développement de l’Internet au Sénégal, avec ses avancées et ses insuffisances dans les différentes catégories des indicateurs. Ainsi, à titre d’exemple, dans la catégorie « Droits », le rapport relève que le Sénégal, bien qu’ayant ratifié un ensemble de convention et adopté des lois garantissant la protection des droits humains, doit encore faire des efforts en matière de mise en œuvre, de suivi et d’application des textes et cadres adoptés.

Sous la catégorie « accessibilité pour tous », le Sénégal est classé 14ème pays sur le continent en matière de développement des infrastructures de télécommunications et présente un taux notable de pénétration de la téléphonie mobile, qui oscillait autour de 105,3% en décembre 2018, toutefois, des disparités existent entre les hommes et les femmes.

Des discussions au cours des travaux, les membres du Comité consultatif ont plusieurs fois observé l’inexistence ou l’insuffisance de données dans le secteur des TIC, rendant parfois difficile la possibilité de renseigner certains indicateurs. L’une des recommandations transversales du rapport a porté sur l’appui au système national de statistiques pour la production régulière des statistiques dans le domaine des TIC.

Le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Economie numérique et des télécommunications, M. Mor Ndiaye Mbaye, clôturant l'atelier a déclaré que le Sénégal est conscient « que des progrès restent à faire dans l’accessibilité à internet, tant en terme de disponibilité technique et tarifaire, qu’au niveau des indicateurs de mesures d’appréciation des politiques ». Il a aussi précisé que le Ministère est engagé dans une processus de mise en place de l’Observatoire National du Numérique pour, entre autres, assurer la collecte régulière des données.

Enfin, le Directeur de Cabinet a rassuré que le Sénégal va prendre ses responsabilités face aux diverses recommandations formulées dans le rapport pour garantir un développement de l’internet qui prenne en compte les besoins des populations.

L’UNESCO a créé une nouvelle série de publications, Collection de l’UNESCO sur les évaluations nationales d’universalité de l’Internet. De même que pour les autres pays mettant en œuvre les Indicateurs de l’Universalité de l’Internet, le rapport final de l’étude des Indicateurs sur l’Universalité de l’Internet au Sénégal sera publié dans cette collection afin d’informer les politiques nationales liées à Internet et de partager les bonnes pratiques.  Un événement organisé par l’UNESCO est prévu lors du Forum pour la gouvernance de l’Internet (FGI) à Berlin le 25 novembre 2019, pour présenter les premiers résultats des évaluations nationales.

 

Contacts :