Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’intégration des compétences numériques dans la formation professionnelle dans le Maghreb

27 Septembre 2018

Les 17 et 18 septembre 2018, le bureau de l’UNESCO à Rabat a organisé un atelier régional sur les compétences numériques dans les programmes de formation dans la région Maghreb, au siège de l’UNESCO à Paris.

L’atelier s’est tenu dans le cadre d’un projet financé par l’UE et mis en œuvre par l’UNESCO, Emploi des jeunes en Méditerranée (YEM), un projet de trois ans lancé en 2018, qui vise l’amélioration des systèmes de prévision des compétences et la promotion de l’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) de 2018 à 2020.

L’atelier s’est penché sur l’introduction des compétences numériques dans les programmes de formation professionnelles dans trois pays du Maghreb : Algérie, Maroc et Tunisie, où l’emploi et l’employabilité, en particulier des jeunes, constituent une priorité commune. Dans un contexte global de mutations technologiques, de changements démographiques et de migration croissante des travailleurs, le set de compétences demandées par les marchés de travail inclut de plus en plus les compétences numériques, générant des implications sur les systèmes éducatifs et de formation en termes de formation des formateurs, d’organisation pédagogique et d’évaluation et de certification. Il y a un large consensus concernant l’importance des compétences numériques pour l’employabilité des individus notamment les jeunes dans cette sous-région du Maghreb. Compte tenu de la similitude des problèmes et des réformes engagées, l’atelier visait à faciliter l’échange d’expériences entre les trois pays pour soutenir les réformes menées au niveau national, avec une perspective sur les progrès d’autres initiatives menées dans d’autres pays.

Lors de l’atelier, l’UNESCO a présenté et examiné ensemble avec les acteurs nationaux les conclusions préliminaires d’une nouvelle étude comparative visant l’analyse de l’introduction des compétences numériques dans les programmes de formation professionnelles dans ces pays.

Y ont participé notamment des représentants nationaux responsables de la formation professionnelle et les responsables d’établissements concernés par l’introduction des compétences numériques ainsi que les centres de formation des formateurs des trois pays du Maghreb. La Fondation européenne pour la formation (ETF), les acteurs présentant l’initiative Compass (Expertise France), le Cadre de référence européen des compétences numériques (DigComp), l’approche Technobel/FOREM de Belgique, le plan d’action numérique pour l’éducation québécois, la plateforme PIX française, ont également participé à l’atelier.

L’atelier régional s’est clôturé avec des visites d’étude dans deux établissements pionniers en termes de formation aux compétences numériques pour une meilleure employabilité, à Paris : Ecole 42 et Lycée professionnel Jules Siegfried.

Les discussions fructueuses ayant eu lieu au cours de l’atelier avec les contributions importantes de la part des participants nationaux du Maghreb, ainsi que les interventions des acteurs internationaux, ont permis de souligner l’importance des compétences numériques dans la formation professionnelle afin d’améliorer l’employabilité des jeunes dans le marché du travail actuel.  

L’atelier a permis de renforcer les connaissances sur le niveau actuel d’intégration des compétences numériques dans les programmes de formation professionnelles dans les trois pays, de partager des expériences nationales, d’ébaucher un réseau avec les différentes parties prenantes, et de progresser vers la recherche de nouvelles façons de mettre en adéquation l’offre de formation avec les besoins des individus et du marché du travail, afin de favoriser plus largement l’emploi et le développement durable dans le cadre du projet YEM.

Le projet YEM est mis en œuvre sur une période de trois ans en Algérie, en Israël, en Jordanie, au Liban, en Libye, au Maroc, en Palestine et en Tunisie, et vise à soutenir l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes dans la région méditerranéenne en améliorant les systèmes d’anticipation des compétences et d’enseignement et de formation techniques et professionnels.