Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Une jeune femme agit pour l'éducation des filles au Ghana

15 Avril 2019

gifty_nordzi_-_girls_education_ghana.jpg

© UNESCO/Michael Rockson

Gifty Nordzi est responsable de l’éducation des filles dans le district d’Ajumako-Enyan-Essiam au Ghana. Elle travaille pour l'Unité d’éducation des filles du Ministère de l’Éducation, sur les problèmes qui concernent les élèves comme la violence sexuelle ou les grossesses d’adolescentes.

Gifty rêve de réduire le nombre de grossesses d’adolescentes dans son district et pour ce faire elle ne manque aucune occasion de mobiliser des ressources.

Apprendre à faire une différence

Dans le district de Gifty, comme partout ailleurs au Ghana, des jeunes filles abandonnent l’école en cas de grossesse précoce et sont ainsi confrontées à des possibilités réduites d’exercer pleinement leurs droits économiques et sociaux.

Dans le cadre d'un projet relevant du Partenariat UNESCO-HNA pour l'éducation des filles et des femmes, le Bureau de l’UNESCO à Accra a coopéré avec le Service de l’éducation du Ghana pour renforcer les capacités de l'Unité d’éducation des filles à traiter les défis auxquels sont confrontées les filles dans leur éducation, telles que les grossesses d’adolescentes.

Aux côtés de 21 autres responsables de district pour l’éducation des filles, Gifty a récemment assisté à un atelier destiné à renforcer ses propres compétences en conception de projets, rédaction de propositions, mobilisation de ressources et communication efficace.

Gifty y a acquis de précieuses connaissances qu’elle a appliquées immédiatement : « J'ai appris que nous pouvions faire beaucoup, même sans argent. J'ai aussi réfléchi et j’ai identifié les nombreuses fois où je n’étais productive et cela m'a obligée à revoir ma stratégie ». La pénurie de moyens disponibles au Bureau d’éducation du district l’a convaincue de trouver des façons de financer elle-même ses projets.

Collecte de fonds pour l'éducation des filles

Grâce à ses compétences fraîchement acquises, Gifty s’est sentie en mesure de communiquer et de rencontrer plus régulièrement des donateurs potentiels. Elle a même élaboré plusieurs propositions qu'elle a partagées avec ceux-ci. Elle a également rédigé des rapports illustrant les activités qu’elle a entreprises pour ses parrains précédents.

Un jour, elle a été contactée par une banque rurale à qui elle avait envoyé l’une de ses propositions, et qui était intéressée à financer son projet de sensibilisation et de prévention des grossesses d’adolescentes.

Gifty a organisé une animation pour tous les élèves du lycée du district à l’occasion de la Semaine de l’éducation des filles et de la Journée internationale de la fille. L'événement a fourni de nombreuses possibilités de sensibilisation et d’interaction avec des modèles féminins et il a été l’événement éducatif le plus visité du district. Gifty a pu mobiliser des ressources en nature, des bus scolaires, des rafraîchissements et des personnes qui se sont portées volontaires pour prendre la parole pendant l'événement. « Ce que nous avons appris pendant l'atelier fonctionne vraiment » a-t-elle déclaré.

Gifty est décidée à continuer de partager ce qu'elle a appris pendant l'atelier avec les enseignants, les responsables éducatifs et les membres de la communauté et elle va entamer un suivi de ses activités en vue de produire des rapports fondés sur des données réelles. Elle a aussi l'intention de former davantage de jeunes filles pour qu’elles deviennent des ambassadrices et élargissent leur influence au-delà du district. 

Dans le cadre du Partenariat pour l'éducation des filles et des femmes UNESCO-HNA, le projet « Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement pour les adolescentes par le biais d’un enseignement et un apprentissage sensibles au genre » (2015-2020), coordonné par le Siège de l’UNESCO, avec l’appui technique de l’Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique. Dans le cadre du projet du Ghana, les activités visent à renforcer les capacités du personnel de l’Unité d’éducation des filles au Service de l’éducation du Ghana qui relève du Ministère de l'Éducation, pour leur permettre de coordonner efficacement les interventions concernant l'éducation des filles dans le pays.

En savoir plus :