News

Des jeunes du monde entier rejoignent la campagne UNESCO #TrashHack lors de la Journée mondiale du nettoyage

17/09/2020

L’UNESCO lance la campagne Trash Hack pour inciter les jeunes à se familiariser avec la durabilité en luttant contre les déchets.

Chaque année, plus de 2 milliards de tonnes de déchets sont produites dans le monde. Les déchets engorgent nos océans, emplissent nos rues et polluent des zones gigantesques de notre planète.

La campagne Trash Hack, qui sera lancée le 19 septembre 2020 à l’occasion de la Journée mondiale du nettoyage, mettra en avant des gestes simples que les jeunes peuvent adopter pour lutter contre les déchets dans leur quartier, chez eux et même dans leur boîte mail, en fonction des mesures de sécurité liées à la pandémie de COVID-19.

« Pandémie mondiale oblige, l’édition 2020 de la Journée mondiale du nettoyage sera très différente, mais le message reste toujours aussi important », affirme la Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, Stefania Giannini. « Nous devons repenser l’impact que nous avons sur la planète et apprendre à vivre de manière plus durable. Tel est l’objectif de l’Éducation au développement durable. »

Le site internet Trash Hack proposera des exemples de gestes concrets pour lutter contre les déchets, des portraits d’autres jeunes ayant participé à la campagne, ainsi que des astuces pour partager leur passion pour la durabilité.

Pour la première fois à l’UNESCO, la campagne présentera un filtre Instagram qui choisit au hasard un engagement Trash Hack pour l’utilisateur, ce qui est un moyen simple de lutter contre les déchets. Ces gestes faciles ne sont que la première étape de la campagne. Les jeunes seront encouragés à s’en servir de point de départ pour mieux comprendre la question des déchets, à s’engager davantage en partageant leurs actions avec la campagne sur les réseaux sociaux sous le hashtag #TrashHack, et à mettre en avant sous ce même hashtag ce qu’ils ont accompli et appris.

La campagne Trash Hack est coordonnée par la Section de l’éducation pour le développement durable de l’UNESCO. Elle accorde une place centrale à l’éducation, et repose sur un apprentissage basé sur des projets. La lutte contre les déchets est une première étape vers une plus grande prise de conscience des systèmes mondiaux de déchets, vers la consommation durable et vers la capacité à mettre en relation des questions telles que le changement climatique, la perte de biodiversité et les voies navigables.

« L’Éducation au développement durable relève de l’apprentissage tout au long de la vie. Elle vise à doter la tête, le cœur et les mains des apprenants des compétences, des connaissances et de l’attitude nécessaires pour atteindre les 17 objectifs de développement durable, » déclare Alexander Leicht, Directeur de la Section de l’éducation pour le développement durable de l’UNESCO. « La campagne Trash Hack montre que l’apprentissage relatif à l’environnement doit également se dérouler en dehors des cadres formels. »

Plus tard dans l’année, l’UNESCO lancera une Semaine du geste Trash Hack à l’intention du Réseau des écoles associées. Des outils permettant de réduire les déchets dans les écoles, les quartiers et les maisons seront proposés aux 11 500 établissements de 182 pays qui sont affiliés au réSEAU, en tenant compte de la situation locale liée à la fermeture des écoles et en utilisant l’approche d’apprentissage par le jeu de l’Éducation au développement durable.

La campagne et la Semaine du geste Trash Hack reçoit l’appui du Gouvernement du Japon, au titre de son engagement à transformer l’apprentissage par l’éducation au développement durable. 

En savoir plus sur comment contribuer à la campagne Trash Hack de l’UNESCO à titre personnel, dans votre quartier et dans le monde : www.trashhack.org

Partagez vos astuces pour lutter contre les déchets avec le hashtag #TrashHack