"Le jour où j’ai appris que FSN avait reçu un prix UNESCO" par Evernice Munando, Female Students Network Trust (Zimbabwe)

02 Octobre 2017

Je n’y ai pas cru quand j’ai appris la bonne nouvelle. C’était un vendredi après-midi et j’étais seule au bureau, en train d’effectuer des petites tâches pendant que mes collègues assistaient à un programme dans une université locale à Harare (Zimbabwe). Je me souviens que j’ai crié et que j’ai couru partout dans la cour du bâtiment, perdant ma veste à l’occasion. J’étais remplie de joie, tant sur le plan personnel qu’en tant que fondatrice de mon organisation. Je me suis sentie particulièrement honorée, sachant d’où tout cela avait commencé. La passion et le travail avaient été récompensés.

Le prix UNESCO a permis à FSN de rehausser sa crédibilité et de gagner le respect du pays dans son ensemble, malgré le fait qu’il s’agisse d’une organisation de la société civile. Les ministères et les organismes gouvernementaux se sont engagés à continuer de soutenir les efforts du réseau en faveur du développement de l’éducation des filles et des femmes pour la réalisation de l’ODD 4 à l’horizon 2030. En retour, l’organisation éprouve un sentiment de responsabilité accrue dans l’accomplissement de sa mission : donner de l’autonomie aux étudiantes au Zimbabwe et ailleurs.

FSN prévoit désormais d’organiser une réunion consultative afin d’intensifier les efforts de l’organisation en matière de plaidoyer dans les établissements d’enseignement supérieur à travers d’autres provinces du Zimbabwe. Les étudiantes, les directions des établissements du supérieur, les représentants des entités gouvernementales et des parlementaires y prendront part afin d’élaborer un plan d’action et d’orienter la mise en œuvre et les objectifs du projet de l’organisation.

L’organisation a pour objectif de mettre en place un espace d’apprentissage démocratique pour les étudiantes, qui soit à l’abri des abus et des discriminations et qui offre des opportunités égales aux filles et aux femmes. Elle vise à informer les étudiantes sur leurs droits et leurs responsabilités, à fournir des ateliers de formation pour le renforcement des capacités et à mener des campagnes de lutte contre le harcèlement sexuel et de plaidoyer politique pour s’assurer que les autorités prennent en compte les besoins des étudiantes.

Le réseau tout entier : les étudiantes, le personnel, les membres et le bureau sont extrêmement honorés par ce prix international et par le soutien de l’UNESCO. Nous avons été revitalisés et motivés pour poursuivre notre travail acharné et accroître la portée de nos activités.