50e anniversaire de la Journée internationale de la Terre nourricière

22/04/2020
13 - Climate Action
14 - Life Below Water
15 - Life on Land

La "Journée internationale de la Terre" est célébrée chaque année le 22 avril afin d'encourager chacun d'entre nous à rappeler comment la Terre fournit la vie et la subsistance.

Alors qu'une pandémie mondiale liée au covid-19 confine une grande partie des êtres humains de la planète et stoppe l’économie mondiale, ce 50e anniversaire de la Journée de la Terre nous fait prendre conscience combien il devient urgent que l’humanité réinvente le lien qu’elle entretient avec la nature.

Notre priorité immédiate reste bien entendu la gestion de cette crise pandémique, mais l'UNESCO n’en perd pas de vue pour autant sa mission fondamentale : tout mettre œuvre pour aider ses États membres à recréer une relation harmonieuse entre l’humanité et son environnement. La réduction considérable des émissions de gaz à effet de serre et, plus généralement, de la pollution du fait de ce ralentissement brutal et inédit de l’activité économique, nous révèle par contraste à quel point ces émissions sont délétères.

    La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Audrey Azoulay, lance un appel à toutes et tous, pour faire de ce moment un temps de réflexion sur le futur.

    Alors que notre priorité demeure la gestion de la pandémie, l'UNESCO fera tout son possible, dans l’étendue de son mandat, pour aider les États membres à construire une relation harmonieuse entre les populations et leur environnement.

    Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay

    Que ce temps de confinement soit donc un moment de réflexion afin d’imaginer et de pratiquer une relation plus harmonieuse entre l’humanité et la nature, au lieu de les opposer comme on a trop tendance à le faire.

    Cette harmonie que nous nous sommes collectivement engagés à promouvoir dans la Déclaration de Rio en 1992, l’UNESCO en explore depuis des années les modalités dans ses sites naturels du Patrimoine mondial, ses Réserves de biosphère et ses Géoparcs mondiaux. Ce sont en effet des territoires d'une diversité biologique et géologique unique, où l’humanité a cherché, puis façonné une manière d’être à la nature qui concilie à la fois préservation des richesses naturelles et perspectives économiques viables.

    Ces expériences et les solutions qui ont été imaginées méritent d'être connues. C’est la raison pour laquelle la Section des sciences de la Terre et de la réduction des géorisques de l'UNESCO mettra en avant, tout au long des prochaines semaines, le travail des Géoparcs mondiaux et leur engagement auprès des communautés. Malgré les conditions difficiles, ils continuent à fournir des services à leurs populations, proposent des cours en ligne pour les jeunes ou promeuvent la production locale. Ces exemples sont précieux, et nous formons le vœu qu’ils soient partagés au plus grand nombre, et surtout qu’ils fassent des émules.

    Si vous voulez contribuer à imaginer un autre avenir, suivez-nous à partir du mercredi 22 avril. À vous de jouer.
     

    Réseaux sociaux de UNESCO Earth:

    Couverture:

    •  Getty Images x MN Studio