Journée de l’enfant africain et Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme

17/07/2020

Le 16 juin 2020, l'UNESCO a organisé, en collaboration avec l’Expert indépendant des Nations Unies sur la question de la jouissance des droits de l'Homme par les personnes atteintes d'albinisme, un webinaire pour célébrer la journée de l'enfant africain et pour commémorer la journée internationale de sensibilisation à l'albinisme, qui se tient habituellement le 13 juin, afin de sensibiliser et d'accroître le soutien de l'UNESCO à la mise en œuvre du Plan d'action régional adopté par les chefs d'État de l'Union africaine lors du Sommet de février 2020.

 

Le webinaire a été organisé dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la Biennale de Luanda et a permis aux membres de la famille de l'UNESCO, le Secrétariat au siège, aux délégations permanentes, aux commissions nationales et au réseau  hors siège en Afrique d'en apprendre davantage sur les violations des droits de l'Homme et sur les atrocités commises à l'encontre des personnes atteintes d'albinisme en Afrique. Les témoignages de jeunes tanzaniens ont permis d'apporter un élément humain au récit. L'événement a également permis d'échanger sur les meilleures pratiques apportées par les militants de l'albinisme, la Commission de l'Union africaine, l'Expert indépendant des Nations Unies ainsi que les expériences des bureaux hors siège de l'UNESCO en Tanzanie, au Mozambique et en Namibie. L'objectif principal des échanges était de discuter de la meilleure façon pour l'UNESCO de renforcer les efforts de plaidoyer et de contribuer à la mise en œuvre du plan d'action régional africain au niveau continental, pour la protection et le soutien de ce groupe particulièrement vulnérable. Des recommandations spécifiques ont été faites concernant les actions relevant de l'éducation, de la communication et de l'information ainsi que de la culture et des sciences sociales et humaines, destinées à être incluses dans le développement de la stratégie à moyen terme de l'UNESCO, le C4, qui est en cours de formulation. En outre, un appel a été lancé aux délégations permanentes et aux commissions nationales pour l'UNESCO pour qu'elles soutiennent le développement d'actions sur le terrain, ainsi que la ratification du protocole de la CUA sur les handicaps.

 

 

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter : Mme Zulmira Rodrigues, Chef de la section pour la coopération avec les organisations régionales en Afrique, secteur de la priorité Afrique et des relations extérieures (z.rodrigues@unesco.org)