Press release

Journée de l’Holocauste : l’UNESCO mobilise gouvernements et secteur privé dont Facebook pour combattre négationnisme et antisémitisme

26/01/2021

Paris, 27 janvier—À l'occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, l'UNESCO annoncera aujourd'hui un certain nombre d'initiatives pour lutter contre le négationnisme et l'antisémitisme, au cours d'une cérémonie de haut niveau organisée avec les Nations Unies, en partenariat avec l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA). Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, et la chancelière allemande, Angela Merkel, y participeront.

L'UNESCO, le Congrès juif mondial (CJM) et Facebook ont collaboré pour veiller à ce que le négationnisme, la distorsion des faits et la désinformation concernant l'Holocauste ne soient pas diffusés sur le média social. A partir d'aujourd'hui, Facebook redirigera ses utilisateurs qui recherchent des termes associés à l'Holocauste, au négationnisme ou à la manipulation de l’histoire vers le site autonome aboutholocaust.org. Hébergé par le CJM et l'UNESCO, ce site internet présente les faits historiques avérés sur la Shoah. Cette initiative fait suite à l'annonce de Facebook en octobre 2020 en vertu de laquelle la négation de l'Holocauste serait exclue de toutes ses plateformes. Cette décision reflète un engagement pris en commun par les trois organisations pour contrer l'antisémitisme et la négation du génocide juif dont on a pu constater l’essor ces dernières années, notamment sur les médias sociaux.

La transmission de l'histoire de l'Holocauste est essentielle pour lutter contre les théories actuelles de négation et de conspiration. Il est essentiel d'aider les gens à acquérir les compétences nécessaires pour rejeter l'antisémitisme, le racisme et la haine et pour apporter la contradiction à ceux qui cherchent à exploiter l'ignorance. Nous devons unir nos forces pour partager des informations factuelles et fiables sur les plateformes des médias sociaux. Ce partenariat marque un pas très important dans la bonne direction .

Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO

Nous sommes très heureux de travailler avec l'UNESCO et Facebook pour faire en sorte que les 2,7 milliards d'utilisateurs de Facebook reçoivent des informations précises et complètes sur l'Holocauste. Connecter les utilisateurs de Facebook à AboutHolocaust.org contribuera grandement à promouvoir la tolérance et l'empathie comme antidote à la résurgence de l'antisémitisme, de la xénophobie, du sectarisme et de la haine .

Ron Lauder, Président du Congrès juif mondial

Pour combattre la montée de l'antisémitisme et l'ignorance de l'Holocauste, il est important que les gens soient informés des événements qui ont conduit au génocide d'un tiers du peuple juif. Nous sommes fiers de travailler avec des partenaires comme l'UNESCO et le Congrès juif mondial. Nous nous réjouissons de la poursuite de notre partenariat pour lutter contre la haine et les préjugés et encourager la compréhension et le respect de tous les peuples .

Guy Rosen, Vice-président de l'intégrité de Facebook

Afin de contrer l'antisémitisme et la négation de la Shoah, l'UNESCO a également mobilisé les gouvernements. L'Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture est fière d'annoncer qu'aujourd'hui, avec une contribution de 1,6 million de dollars américains, le Canada rejoint la liste des pays qui investissent dans le programme mondial de l'UNESCO pour faire progresser l'éducation sur l'Holocauste en tant qu'outil de prévention de futurs génocides, mis en œuvre avec le Musée du mémorial de l'Holocauste à Washington. « Nous nous joindrons à l'UNESCO pour donner la priorité à la lutte contre l'antisémitisme et à l'éducation à la prévention des génocides », a déclaré Irwin Cotler, envoyé spécial du Canada pour la préservation de la mémoire de l'Holocauste et la lutte contre l'antisémitisme. 

L'UNESCO accueille également l'exposition du photographe Luigi Toscano « Devoir de mémoire » sur ses murs à Paris (7 place de Fontenoy Paris 7e), avec les portraits de plus de 200 survivants des persécutions nazies. L'exposition est présentée jusqu'au 12 février. Il s'agit de la plus grande installation au monde d’un projet déjà vu par plus d'un million de personnes de par le monde. 

 

Pour regarder la cérémonie en ligne sur la chaîne de l’ONU UN Web TV et les comptes UNESCO des médias sociaux :

Plus d’informations et programme de la cérémonie et des panels de discussion 

 

Contact médias : Clare O’Hagan: +33 145681729