Press release

Lancement du Projet de renforcement de la protection et de valorisation du Parc national des oiseaux du Djoudj, bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial

11/11/2020

Pélicans au Parc national des oiseaux du Djoudj © UNESCO/Abdoulaye Ndao/Layepro

 

Le Ministère de l’Environnement et du développement durable, en collaboration avec l’UNESCO démarre un nouveau projet pour l’amélioration de la protection et la valorisation du Parc national des oiseaux du Djoudj, site du patrimoine mondial depuis 1981. Ce projet d’un an débutera avec une toute première formation sur l’utilisation des nouvelles technologies pour l’amélioration du suivi écologique du parc.  Pendant huit (8) jours, onze (11) agents du parc et de la Direction des parcs nationaux seront formés en pilotage, en collecte, traitement et analyse de données de drone.

Enjeux de cette formation : L'utilisation des nouvelles technologies telles que le drone permettra d'améliorer de manière significative l’efficacité de la gestion du bien en termes d'acquisition de données actuelles de hautes précisions à moindre coût et à temps réel. Ceci permettra concrètement d'améliorer toute une série d'activités de gestion comme l’acquisition régulière d’images aériennes de haute résolution pour :

  • Le suivi régulier de la dynamique des plantes aquatiques envahissantes suivantes : typha (Typha domingensis), salade d’eau (Pistia stratiotes) etc. ;
  • Le suivi de certaines colonies d’oiseaux d’eau (Pélican, Flamant, Dendrocygne, Sarcelle, Canard Souchet, Canard Pilet, etc.) ;
  • La surveillance des secteurs menacés par des activités de braconnage, de pâturage et de pêche illicite.

Certaines informations collectées pourront également être partagées avec les visiteurs et les communautés à travers le centre d’interprétation pour une meilleure sensibilisation et communication autour du parc. Le projet prévoit à cet effet, une série d’activités innovantes pour revitaliser la maison du parc qui sert de centre d’interprétation du site, ce qui permettra d’améliorer l’expérience des visiteurs et mieux leur faire découvrir la valeur exceptionnelle du parc.

Un site d’une valeur universelle exceptionnelle : Le Parc national des oiseaux du Djoudj est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1981 en tant que site naturel, à côté du Parc national du Niokolo Koba. Il constitue la 3e réserve d’oiseaux au monde et est l’une des rare contrées vertes du Sahel. Chaque année, de septembre à avril, environ 3 millions d’oiseaux fuyant le froid d’Europe transitent par le parc ou près de 400 espèces ont été dénombrées. Le parc national des oiseaux du Djoudj, c’est 325 espèces d’oiseaux dont les plus représentatifs sont : les Pélicans, les Flamants roses et nains, la Grue couronnée, les Cormorans, les Hérons, les Dendrocygnes, les Sarcelles, les Canards Souchets, les Canards Pilets etc. Le site comprend également une diversité de mammifères : chacal, phacochères, gazelles dorcas, singes rouge ; des reptiles : crocodile et varan du Nil, varan des sables python ; Plus de 82 espèces de poissons, mais aussi plus de 132 espèces végétales réparties dans 99 genres et 48 familles constituées d’espèces herbacées et de ligneuses.

Ce projet entre dans le cadre d’une assistance internationale octroyée au Sénégal par le Fonds du patrimoine mondial de l’UNESCO et des efforts consentis par l’Etat partie pour améliorer la gestion et la protection du bien. Le projet est mis en œuvre par la Direction des parcs nationaux du Ministère de l’Environnement et du Développement durable en collaboration avec le Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar et le Centre du patrimoine mondial.

 

Période de la formation : 17 au 24 novembre 2020

Lieu : Parc national des oiseaux du Djoudj

Contacts :

Direction des parcs nationaux

Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar