Lancement du Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau lors du 8ème Forum mondial de l’eau

16 Mars 2018

dg-aa-portrait-drupal_1.jpg

Audrey Azoulay lors de la cérémonie d'investiture, le 13 novembre 2017.
© UNESCO / Christelle Alix

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, se rendra à Brasilia (Brésil) les 19 et 20 mars prochains pour lancer le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau lors de la 8ème édition du Forum mondial de l’eau. Après l’Afrique et le Moyen Orient, il s’agit de son premier déplacement en Amérique latine.

La Directrice générale interviendra lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Forum, en présence du Président de la République du Brésil, Michel Temer, de chefs d’Etat, parmi lesquels le Prince Albert de Monaco, et du Prince héritier du Japon, Naruhito. Elle se fera le porte-voix de ceux dont l’accès à l’eau est limité et plaidera pour que soient atteints les Objectifs de développement durable et cibles relatifs à l’eau, en particulier l’objectif 6 qui vise à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement.

Après le déjeuner offert par le Président brésilien en l’honneur des chefs d’Etat, la Directrice générale, lancera officiellement, avec les partenaires de l’ONU-eau, le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, dont le thème cette année porte sur les solutions fondées sur la nature. Coordonné par le Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau de l’UNESCO, ce Rapport mondial est le fruit de la collaboration des 31 entités des Nations Unies et des 39 partenaires internationaux qui constituent l’ONU-Eau. Il plaide en faveur de solutions fondées sur la nature pour améliorer l’approvisionnement et la qualité de l’eau et réduire l’impact des catastrophes naturelles.

« Nous avons besoin de solutions nouvelles pour la gestion des ressources en eau afin de contrebalancer les défis émergents relatifs à la sécurité de l’eau que posent la croissance démographique et les changements climatiques. D’ici 2050, environ cinq milliards d’êtres humains vivront dans des zones à accès pauvre en eau si nous ne faisons rien. Ce Rapport propose des solutions fondées sur la nature pour la mise en valeur de l’eau. C'est un enjeu majeur que nous devons tous ensemble relever avec une approche vertueuse afin de prévenir les conflits liés à l’eau », a déclaré la Directrice générale, Audrey Azoulay.

Ce voyage officiel de la Directrice générale sera également l’occasion de rencontres avec les autorités brésiliennes et notamment le Président du Brésil, Michel Temer, accompagné du ministre des Affaires étrangères, Aloysio Nunes, et la Présidente de la Cour suprême, Cármem Lúcia.

Organisé tous les trois ans, ce Forum est le principal rendez-vous mondial où la communauté de l'eau et les décideurs travaillent à établir des plans d’action à long terme sur les défis de l'eau. Avec plus de 150 pays représentés, il a pour ambition de sensibiliser et de renforcer l'engagement politique sur la question de l’utilisation et la gestion de l’eau.

Il intervient alors que sera célébrée le 22 mars la Journée mondiale de l’eau et que s’ouvrira la Décennie internationale d’action sur le thème « L’eau et le développement durable » (22 mars 2018 - 22 mars 2028). Cette Décennie a pour objectif de renforcer la coopération et la mobilisation internationale afin de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable.

***

Le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau est disponible sur demande. Il est sous embargo jusqu’au 19 mars, 07h00 GMT.

Contact à Paris :
Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon@unesco.org

Contacts au Brésil :

Ana Lúcia Guimarães B. Pedreira, Bureau de l’UNESCO au Brésil,  +55 (61) 2106-3536, a.guimaraes@unesco.org

Fabiana Sousa Pullen, Bureau de l’UNESCO au Brésil : +55 (61) 2106-3596, f.sousa@unesco.org