Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Lancement national du projet BEAR II en Ouganda

23 Mai 2018

Le 15 mai 2018, l'Ouganda a lancé le projet Une meilleure éducation pour l’essor de l'Afrique (BEAR II), une initiative conjointe de l’UNESCO et de la République de Corée en vue d’une coopération avec cinq pays d’Afrique de l’Est, à savoir l'Éthiopie, le Kenya, Madagascar, la République Unie de Tanzanie et l'Ouganda, pour le renforcement de leurs systèmes d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP).

D’une durée de cinq ans, ce projet qui se trouve actuellement dans sa phase de lancement, vise à améliorer la pertinence, la qualité et la perception des systèmes EFTP dans les pays bénéficiaires par le biais d’interventions sectorielles spécifiques. En Ouganda, le projet BEAR focalisera ses efforts sur la gestion après-récolte et sur la transformation des produits agroalimentaires.

L'agriculture constituant l’épine dorsale de l'économie ougandaise, l’appui à l’EFTP de ce secteur permettra de renforcer à la fois les possibilités d'emploi et le développement économique.

Le représentant du Secrétaire permanent M. Robert Odok Ocheng, qui est également Directeur de l’Enseignement supérieur et de l’EFTP (HTVET) au Ministère de l'Éducation et des Sports, a officiellement lancé le projet BEAR II en présence de fonctionnaires du Ministère de l'Éducation et des Sports, de responsables d’établissements d’EFTP et de représentants de l’UNESCO.

Dans son discours, M. Odok Ocheng a mis en avant la nécessité d’une meilleure coopération entre toutes les parties prenantes de l’EFTP, soulignant le besoin d’innovation. Il a encouragé les Ougandais à être créatifs et productifs dans l'amélioration de la pertinence, de la qualité et de la perception des systèmes EFTP nationaux.

Le projet BEAR est un projet de l’UNESCO se déroulant sur cinq ans qui bénéficie de l’appui de la République de Corée et sera mis en œuvre jusqu'en 2021 dans une sélection de pays d’Afrique de l’Est, à savoir l'Éthiopie, le Kenya, Madagascar, l'Ouganda et la République Unie de Tanzanie. Il contribue aux efforts mondiaux en faveur de la réalisation de l’Agenda Éducation 2030, de la Stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique (2016 – 2025) et de la Stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP (2016 – 2021). La première phase du projet BEAR a apporté un soutien à la République démocratique du Congo, à la Zambie, au Malawi, au Botswana et à la Namibie.

 

Photo

De gauche à droite : Hiromichi Katayama (Point focal BEAR, UNESCO Paris), Mme Rosie Agoi (Secrétaire générale, UNATCOM), Dr Teeluck Bhuwanee (Représentant du Bureau régional de l’UNESCO pour l'Afrique de l’Est), M. Robert Odok Ocheng (Directeur HTVET, Ministère de l'Éducation et des Sports - MOES), M. Kikomeko Joseph (Commissaire adjoint, MOES), Dr Victoria Kisaakye Kanobe (Coordinatrice des Programmes UNESCO, Ouganda)