Lancement officiel du projet « Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique » II

11 Décembre 2017

L’UNESCO a officiellement lancé la deuxième phase du projet UNESCO-Fonds-en-dépôt coréen (KFIT) « Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique » (BEAR II) qui, durant les quatre prochaines années, mettra l’accent sur le renforcement des systèmes d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) dans cinq pays bénéficiaires de la région d’Afrique orientale : Éthiopie, Kenya, Madagascar, Ouganda et République-Unie de Tanzanie.

Une trentaine de personnes ont participé à l’atelier de lancement du projet organisé sur trois jours en coopération avec le Ministère de l’éducation coréen, qui s’est tenu du 11 au 13 décembre 2017 à l’Agro-Fisheries & Food Trade (aT) Center à Séoul, en République de Corée.

Parmi les participants figuraient des représentants de l’UNESCO, de hauts responsables des ministères chargés de l’EFTP et des représentants d’autres acteurs, notamment le secteur privé des cinq pays bénéficiaires d’Afrique orientale et des pays bénéficiaires du BEAR I : Botswana, Malawi, Namibie, République démocratique du Congo et Zambie.

L’événement de lancement a marqué officiellement le début de la phase de démarrage du projet BEAR II, quelques mois après la fin des ateliers de validation dans chacun des pays bénéficiaires, où il a été décidé des principales activités et des secteurs économiques cibles.

Le projet BEAR II renforcera les systèmes d’EFTP en mettant l’accent sur les secteurs suivants dans chacun des pays bénéficiaires : le secteur de l’agro-industrie en Éthiopie ; les technologies environnementales au Kenya ; l’industrie textile à Madagascar ; la gestion après récolte et la transformation agroalimentaire en Ouganda ; et les agro-industries et les industries créatives en République-Unie de Tanzanie.

À propos du projet BEAR II

Conformément à l’Objectif de développement durable sur l’éducation et au Cadre d’action Éducation 2030, le projet BEAR II vise à renforcer les systèmes d’EFTP dans les pays d’Afrique orientale afin d’offrir aux jeunes de meilleures chances d’accéder à l’emploi décent et/ou de créer leur propre emploi.

En étroite collaboration avec les gouvernements, les sociétés civiles et les établissements d’EFTP dans chaque pays, et grâce à des interventions sectorielles spécifiques dans chacun des pays bénéficiaires, le projet a pour but de redéfinir les systèmes d’EFTP en aidant les gouvernements et le secteur privé dans leurs efforts visant à mettre à jour les programmes scolaires, à former le personnel enseignant,  à promouvoir l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes et à impliquer les employeurs et les entreprises.

Le projet BEAR contribue également aux efforts déployés à l’échelle mondiale pour atteindre l’ODD 4 et en particulier les cibles relatives à l’EFTP, et mettre en œuvre la Stratégie continentale pour l’éducation en Afrique (2016-2025) et la Stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP (2016-2021), conformément aux recommandations du Processus de Mahe (2016).

En savoir plus :