News

Lancement réussi de l’enquête 2021 de l’UNESCO sur l’accès public à l’information

20/04/2021

L’enquête 2021 sur l’accès public à l’information (indicateur d’ODD 16.10.2) a été officiellement lancée la semaine dernière à l’occasion de la série d’apprentissage « Rapport sur le développement dans le monde 2021 : des données pour une vie meilleure » du Groupe chargé des données sur le développement. L'événement en ligne a souligné l'importance de la collecte, de la diffusion et du partage de données de bonne qualité pour améliorer les politiques et leur mise en œuvre.

Les pays appliquent-ils les lois relatives à l’accès à l’information et leur mise en œuvre ? Quels sont les avancées réalisées ? Quelles sont les lacunes ? Quel soutien est nécessaire ? Dans quelle mesure les données sur l'accès à l'information peuvent-elles améliorer la vie des individus ? Ces questions essentielles ont été abordées par six spécialistes de la gouvernance, de la démocratie et de l'accès à l'information, parmi un public de 50 participants.

L'enquête 2021 de l'UNESCO générera de nouvelles données sur l'adoption de garanties juridiques sur l'accès à l'information et les principales tendances dans la mise en œuvre de ces garanties.

Le suivi et l'établissement de rapports sur l'ODD 16.10.2 sont importants pour mesurer les avancées réalisées en matière d'adoption et de mise en œuvre de l'accès à l'information par le biais d'un mécanisme normalisé. Il est également primordial de faire progresser la transparence, la bonne gouvernance, l'état de droit, et de renforcer la capacité des individus à prendre des décisions éclairées.

Guy Berger, Directeur Stratégie et Politique du Secteur Communication et information de l’UNESCO

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, l'expérience de la Sierra Leone a démontré l'importance de l'accès à l'information.

La pandémie de COVID a perturbé notre travail, mais nous avons décidé de profiter de cette occasion pour sensibiliser le public et les travailleurs de première ligne faisant face à la pandémie à l'importance de l'accès à l'information. Nous avons lancé deux « appels à l'action ». Le premier consistait à garantir que les autorités publiques fournissent un accès aux informations relatives au COVID de manière proactive et réactive. L'autre « appel à l'action » était destiné aux autorités publiques, afin de rendre compte des informations sur l'infection et les transactions liées au COVID.

Ibrahim Shaw, Président de la Commission de droit à l’accès à l’information en Sierra Leone

Le COVID nous offre une occasion évidente de considérer le rôle des données et celui de l'accès aux données, notamment pour les groupes vulnérables. Associer l'accès à l'information aux droits des personnes handicapées et des femmes a contribué à un niveau élevé d'adhésion des parties prenantes nationales et internationales.

Sara Hamouda, Spécialiste des ODD & de l’Agenda 2063 de l'Union Africaine

Une approche multipartite est essentielle pour améliorer l'efficacité de la production de données. Les OSC jouent un rôle majeur dans le suivi et l’établissement de rapports sur l'accès à l'information. En effet, elles permettent d’apporter une perspective différente sur ce qui a été rapporté par le gouvernement, ce qui a été collecté par l'UNESCO, en plus de compléter ces informations sur ce qui se passe réellement. En effectuant ce suivi, les OSC peuvent également signaler des problèmes, contribuer à sensibiliser aux normes, aux pratiques ou aux lois susceptibles d’influencer l'accès à l'information.

Claudia Cadena, Responsable principale de programme, Fondation panaméricaine pour le développement

L'UNESCO a sollicité différentes parties prenantes dans le développement et l'utilisation des méthodologies standardisées de l'enquête pour collecter les données. L'enquête comprend huit questions visant à évaluer l'adoption et la mise en œuvre des garanties d'accès à l'information. Elle peut être remplie par les organes de contrôle de l'accès à l'information, tels que les officiers/commissaires, les commissaires à la protection des données ou à la vie privée, les commissions des droits de l'homme, les médiateurs et tous les ministères/départements/agences concernés, qui sont tous encouragés à coordonner leurs réponses avec les organes centraux des ODD.

Cet exercice mondial de collecte de données répond à une demande formulée en 2018 par le Conseil intergouvernemental du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l'UNESCO. Les résultats de l'enquête figureront dans le Rapport mondial de l'UNESCO sur le suivi et l'établissement de rapports sur l'ODD 16.10.2 et seront présentés le 28 septembre 2021, à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de l'accès universel à l'information . Les résultats figureront également dans le Rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur avancées en matière d’ODD.

Tout aussi important, les données utilisées dans l'enquête peuvent être utiles au niveau national pour évaluer les avancées relatives à l’ODD 16 dans chaque pays. En outre, les informations recueillies dans le cadre de cet exercice peuvent servir à la préparation des Rapports Nationaux Volontaires (RNV) présentés lors du Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur les ODD. Elles peuvent également servir aux processus d’Examen périodique universel (EPU), mais également être utilisées dans les rapports nationaux destinés aux parties prenantes nationales, telles que les parlements.

Le travail de l’UNESCO en matière d’accès à l’information a été rendu possible grâce au soutien de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI), de l’Allemagne et des Pays-Bas, par l’intermédiaire du PIDC. 

La date limite de soumission des données est fixée au 3 mai 2021.

Pour davantage d’informations