Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L'Assemblée générale des Nations Unies reconnaît le rôle important du Plan d'action de Kazan dans la promotion du sport pour le développement et la paix

04 Décembre 2018
New York, États-Unis d'Amérique

sportforlife_infocus_drupal.jpg

© UNESCO / Sport for Life

L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté, lors de sa 73e session, la résolution « Le sport comme moteur du développement durable », le 3 décembre 2018.

La résolution, présentée par Monaco, réaffirme que le sport est un facteur important du développement durable et reconnaît la contribution croissante du sport à la réalisation du développement durable et de la paix dans sa promotion de la tolérance et du respect. Le document « se félicite de l'attention croissante accordée par la communauté internationale à l'exploration et à la valorisation du rôle du sport et de l'activité physique dans la réalisation des objectifs de développement et la jouissance des droits de l'homme ».

Les États membres ont reconnu le rôle de l'UNESCO dans la promotion des dimensions éducatives, culturelles et sociales du sport et de l'éducation physique, notamment dans le contexte de l'Agenda 2030. La résolution reconnaît l’approbation de la Conférence générale de l'UNESCO du Plan d'action de Kazan et le cadre de suivi de la politique sportive de la Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l'éducation physique et du sport en tant que référence globale et volontaire pour favoriser la convergence internationale des décideurs dans les domaines de l'éducation physique, l'activité physique et le sport, ainsi que comme outil potentiel pour harmoniser les politiques internationales et nationales dans ces domaines, et l’approbation par l'Assemblée mondiale de la santé du Plan d'action global 2018-2030 pour l'activité physique ».

L'Assemblée générale a exprimé son appréciation pour le rapport présenté par le Secrétaire général sous la cote A/73/325, intitulé « Renforcer le cadre mondial pour mettre le sport au service du développement et de la paix ». Le rapport reconnaît les « grandes orientations du Plan d’action de Kazan, puisqu’il propose un examen approfondi assorti de mesures détaillées visant à universaliser l’accès à l’activité physique, à éliminer les obstacles qui y font entrave et à maximiser la contribution de l’activité physique à l’amélioration de la santé et du bien-être de tous, en particulier des groupes sociaux se trouvant en situation de vulnérabilité ou de marginalisation ». Il souligne « l’action menée en matière de sport à l’échelle du système des Nations Unies converge déjà de façon croissante autour du Plan d’action de Kazan, les États Membres reconnaissant progressivement le rôle de pivot que peut jouer ce dernier dans la coordination des politiques ».

Le rapport reconnaît en outre que « l’UNESCO joue un rôle de premier plan à cet égard, grâce à sa collaboration avec des ministres et hauts fonctionnaires en charge du sport et de l’éducation physique. Son soutien à la Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport et au Comité intergouvernemental pour l’éducation physique et le sport est essentiel à l’action menée pour assurer la cohérence des politiques dans le domaine du sport au service du développement et de la paix ».

Le Plan d'action des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix 2018-2020 s'appuie sur les engagements politiques généraux du Plan d'action de Kazan pour renforcer le cadre mondial du sport au service du développement et de la paix. Il préconise l'établissement de directives et d'outils pour l'utilisation du Plan d'action de Kazan comme cadre d'engagement en faveur du sport au service du développement et de la paix dans divers contextes. Il s'engage à établir des cadres politiques nationaux pour l'intégration du sport dans les processus de développement, conformément aux principaux domaines politiques du Plan d'action de Kazan.