Le lauréat d’un Prix d’alphabétisation de l’UNESCO œuvre en faveur du droit des enfants à la lecture et de la sensibilisation au changement climatique

24/02/2020

Ces 30 dernières années, le Viet Nam a réalisé des progrès impressionnants dans l'éducation, mais les régions rurales et montagneuses du pays continuent de souffrir d’une grande pénurie de livres et d’un système de bibliothèques peu développé. Le seul contact qu’ont certains enfants avec la littérature se fait par le biais de manuels scolaires.

Thach, qui a passé 19 ans à étudier la conception de bibliothèques et à en appliquer les modèles, a débuté son action en 2007 en créant trois bibliothèques. Il l’a ensuite développée grâce à un financement qui lui a permis de construire 28 bibliothèques dans neuf provinces du Vietnam.

À ce jour, le programme qu’il a conçu et appliqué a eu un impact politique et social positif, contribuant à la création de milliers de bibliothèques qui offrent aux enfants et aux adultes ruraux la possibilité d’accéder aux livres.

Lorsque la passion de Thach lui a permis de remporter le Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong en 2016 pour son programme « Des livres pour les zones rurales du Vietnam », cela lui a donné l’idée de développer son projet dans les pays où les populations pauvres nombreuses ont peu accès aux livres.

« Nous pouvons ouvrir la voie à un monde démocratique, pacifique, humain et innovant en renforçant le droit de lire pour les enfants du monde entier » a-t-il déclaré lors de la cérémonie de remise des prix. « Je veux faire une marche en Inde pour appeler les gens à construire des bibliothèques pour tous les enfants. »

Son rêve s’est réalisé les 11 et 12 février. Thach et un groupe de partenaires vietnamiens et indiens, Pradeep Lokhande, Atish Chordiya, Vu Van Thoai, Phung Minh Chau, Tran Van Loi et Pham Manh Cuong entre autres, ont organisé une marche internationale de 2 jours dans le Maharashtra, en Inde.

Ils ont marché pour les projets « Books for rural India », « Books for World Children’s Right to Read » et « Books for Fighting Climate Change ».

En cours de route, ils ont créé trois nouvelles bibliothèques en plus des 37 déjà créées en novembre et, avec l’aide d’élèves du secondaire, ils ont aussi planté plus d’une centaine d’arbres pour sensibiliser au changement climatique.

Promouvoir l’alphabétisation dans les zones rurales de l’Inde

L’Inde compte plus de 200 millions d’enfants ruraux qui n’ont pas accès aux livres, comparés à leurs pairs des zones urbaines. Plus de 68 % de la population de l’Inde habitent dans les zones rurales. Du fait de leur pauvreté, celles-ci sont en retard sur l’Inde urbaine en ce qui concerne l’éducation et l’économie. Il est donc nécessaire de créer davantage d’opportunités pour les enfants de l’Inde rurale.

Bénéficiant du large soutien d’initiateurs du changement indiens comme la Fondation Arham et Gyan-Key, deux ONG qui aident des millions d’enfants ruraux par les livres et l’éducation, la marche a permis de sensibiliser à l’importance de l’accès aux livres dans les zones rurales.

Soulignant la nécessité de construire plus de bibliothèques de classe et de s’engager dans la résolution des problèmes d’analphabétisme, la marche a attiré l’attention des groupes de la société civile, des gouvernements locaux, des systèmes scolaires, des médias et des communautés internationales.

La marche internationale à Pune et Saswad a ouvert la voie au modèle de bibliothèque de Thach. Les prochaines étapes incluront au cours des prochains mois des marches dans d’autres États indiens comme le Bihar et le Madhya Pradesh.

L’objectif de Gyan-Key est de créer au cours des prochaines années environ 8 millions de bibliothèques de classe/bibliothèques financées par les parents pour les écoles maternelles, primaires et secondaires.

« Avec mes agents du changement indiens, je veux aussi me rendre dans les villages pour parler aux populations locales et aux représentants des villages. Nous avons l’intention de nous rendre à Bodh Gaya, un lieu où « Bouddha » a connu l’illumination qui reçoit des étrangers venus du monde entier, afin de les sensibiliser à notre initiative » a déclaré Thach.