Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Un lauréat d’un prix UNESCO utilise un outil d’IA pour détecter et collecter les déchets dans le monde entier

10 Juillet 2019

Tout ce qui ressemble à un déchet n’est pas un déchet. Tel a été le principal défi d’un lauréat d’un prix UNESCO de l’Estonie, la Fondation Let’s Do It, lorsque l’idée lui est venue de créer un système de détection des déchets par imagerie utilisant l’intelligence artificielle (IA).

Ces derniers mois, le lauréat de l’édition 2018 du Prix UNESCO-Japon d’éducation en vue du développement durable (EDD) s’est employé à inventer un algorithme suffisamment précis pour distinguer des déchets sur des images et des vidéos géolocalisées. L’outil d’IA, appelé WADE (détecteur de déchets), a été mis au point en collaboration avec Microsoft et la société de science des données SIFR.

La Fondation Let’s Do It mobilise des millions de personnes positives et tournées vers l’action pour s’attaquer aux problèmes environnementaux et sociaux liés à la mauvaise gestion des déchets solides. La Fondation a été récompensée du Prix pour ses deux initiatives World Cleanup Day et Keep It Clean, qui luttent contre le problème global de la mauvaise gestion des déchets et encouragent un changement social et environnemental durable.

Le World Cleanup Day vise à promouvoir le bénévolat dans les communautés locales à travers le monde ; développer et autonomiser un réseau de leaders ; et aider les pays, en particulier ceux en développement, à gérer efficacement leurs déchets pour aujourd’hui et pour demain. Les responsables nationaux et régionaux – « chefs de file du nettoyage » - créent des réseaux locaux pour organiser des nettoyages à l’échelle nationale, auxquels chacun peut participer à l’aide d’une application mobile qui cartographie les déchets dans le monde entier. Depuis son lancement en Estonie il y a dix ans, World Cleanup est devenu un mouvement mondial qui compte près de 36 millions de bénévoles dans 169 pays. Les préparatifs sont en cours en vue du prochain World Cleanup Day qui aura lieu le 21 septembre 2019.

Les déchets sont difficiles à détecter

« En réalité, les déchets sont des objets difficiles à détecter. Imaginez une table de restaurant sur laquelle sont posées des canettes de soda, où des gens s’amusent, mangent et boivent. Dans ce contexte, les canettes ne sont pas des déchets. Lorsque ces canettes sont jetées dans la rue, elles peuvent assurément être considérées comme des déchets », a expliqué Kristiina Kerge, la responsable de la technologie du système WADE récemment affinée.

« En fait, « déchet » est un mot que les gens emploient pour décrire un objet qui n’a pas de finalité, et la finalité d’un objet n’est souvent pas évidente sur les images que nous utilisons pour enseigner à un algorithme comment détecter les déchets. »

WADE permet d’identifier et de cartographier les déchets de façon beaucoup plus rapide et précise que ne le peuvent les êtres humains.

« Nous avons commencé avec un échantillon d’images, formé le modèle, et analysé les résultats. Sur la base des résultats, nous avons identifié les images que nous devions ajouter à l’itération de formation suivante », a dit Kristiina.

« Aujourd’hui, par exemple, les citoyens qui utilisent 5 applications mobiles différentes peuvent cartographier 121 points de déchets par jour. Dans le même temps, WADE est capable d’analyser plus de 8 millions d’images par jour. La collecte de données sur les déchets mal gérés est importante non seulement pour visualiser le problème mondial des déchets mais aussi pour donner aux universitaires, aux responsables politiques, aux éducateurs et aux entreprises des informations sur la localisation des points chauds, les raisons de leur présence et les solutions qui pourraient être envisagées pour faire en sorte que les déchets ne finissent plus dans la nature ou dans la rue. »

Dans les prochains mois, la Fondation s’emploiera à encourager les parties prenantes à commencer à utiliser WADE, dans le but de sensibiliser au moins 1 milliard de personnes dans le monde à la problématique de la gestion des déchets. Les données recueillies par WADE seront intégrées à des programmes de formation des formateurs en EDD afin de fournir aux formateurs des outils de visualisation permettant de mieux expliquer l’étendue du problème et de le localiser afin d’y remédier.

Rejoindre le mouvement de détection des déchets

« La collecte de données fiables sur les déchets, en particulier sur les déchets mal gérés, a été un défi dans le passé, mais j’espère que le fait que nous apportions de nouvelles solutions innovantes pour la collecte et la visualisation des données incitera davantage de chercheurs et de citoyens à nous rejoindre pour rendre les déchets visibles », a dit Kristiina.

Une vue d’ensemble détaillée et en libre accès des travaux à la base de l’algorithme peut être consultée ici et le code lui-même est disponible sur GitHub. Pour collaborer avec WADE, contactez kristiina@letsdoitworld.org.