Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

Un lauréat de Singapour du Prix UNESCO pour l’utilisation les TIC dans l’éducation montre la voie pour introduire l’apprentissage virtuel en classe

08 Août 2019

ict-prize-laureate-singapore.jpg

© Organizer of North 3 Cluster ICT Symposium 2018

Le projet Open Source Physics @ Singapore du Ministère de l’éducation de la République de Singapour, a été récompensé de l’édition 2015 du Prix UNESCO-Roi Hamad bin Isa Al Khalifa.

Lancé en 2012, « Open Source Physics @Singapore » est un outil innovant pour apprendre la physique à l’aide d’une plate-forme ouverte. Plus spécifiquement, il fournit des ressources pédagogiques pour susciter l’intérêt des élèves pour la physique, l’informatique et la modélisation informatique.

Quatre ans après avoir reçu le Prix, Lawrence Loo Kang Wee, du Ministère de l’éducation de Singapour, est satisfait des résultats positifs obtenus par leur programme sur l’éducation et la physique, en particulier en Asie du Sud-Est.

En tant qu’enseignant, il a constaté que les autres enseignants utilisaient davantage les simulations, ou les modèles informatiques, pour planifier des expériences d’apprentissage autour d’eux. Une innovation qui offre non seulement un moyen efficace d’apprendre les mathématiques et la physique, dit Lawrence Loo Kang Wee, mais qui permet aussi aux élèves de mieux apprécier ces matières.

Bâtir la salle de classe de demain

Tout en développant le programme actuel, le Ministère de l’éducation a travaillé sur d’autres projets connexes, parmi lesquels : la création de simulations dans le cadre d’une étude pour concevoir des manuels interactifs ; l’élaboration de prototypes de codes source grâce auxquels les enseignants peuvent examiner les différences et l’intérêt de différents langages informatiques pour développer la pensée computationnelle ; ou la conduite d’ateliers pour encourager les enseignants à élaborer des cours à l’aide de simulations. Le Ministère s’est également employé à moderniser les simulations existantes afin qu’elles puissent être exécutées sur des plates-formes mobiles.

À l’avenir, le Ministère de l’éducation de Singapour entend élaborer d’autres projets pour accroître les interactions entre les élèves et les enseignants. Par exemple, il travaille actuellement sur un projet qui se sert d’un tableau de bord pour informer les enseignants sur la manière dont les élèves utilisent les simulations afin de leur permettre d’intervenir si besoin.

Un autre projet en cours vise à créer des applications Android et iOS qui se servent du microphone et de la caméra des téléphones mobiles en tant qu’enregistreurs de données grâce à des capteurs externes.

Pour Lawrence Loo Kang Wee, l’apprentissage virtuel à travers les simulations, qui peuvent servir de laboratoire virtuel, ainsi que d’autres technologies innovantes, joueront probablement un plus grand rôle dans les salles de classe du futur et devraient être utilisés pour encourager l’exploration, la curiosité et la créativité et approfondir l’apprentissage.