Press release

Des lauréats du Brésil et du Mozambique reçoivent le Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes 2021

15/10/2021

Deux projets recevront cette année le Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes : l’un vise à réduire l’écart entre les sexes au Brésil en formant des femmes et filles sous représentées et à faible revenu, et l’autre vise à autonomiser les adolescentes et les jeunes filles au Mozambique par le biais de modèles et de cercles de sororité. Ces prix seront remis le 15 octobre 2021 lors d’une cérémonie en ligne. Sélectionnées par la Directrice générale de l’UNESCO, sur recommandation d’un jury international, les lauréats ont été sélectionnés parmi plus de 70 candidatures soumises par les Etats membres de l’UNESCO et les organisations non gouvernementales en partenariat officiel avec l'Organisation. Chacun lauréat recevra une somme de 50 000 dollars pour l’aider à poursuivre son travail en faveur de l’éducation des filles et des femmes. 

REPROGRAMA du Brésil, est récompensé pour son projet Reprogrammer le secteur de la technologie au Brésil, qui vise à lutter contre les inégalités de genres dans le secteur de la technologie au Brésil, en formant au codage et à d'autres compétences numériques recherchées, des milliers de femmes et jeunes filles sous-représentées et à faible revenu.

Ce projet vise à doter les femmes et les jeunes filles des connaissances en matière de programmation, des compétences et de la confiance requises pour le marché du travail d'aujourd'hui et de demain, tout en leur donnant les moyens de s'exprimer et de se faire entendre dans un secteur traditionnellement dominé par les hommes, ainsi que dans leur vie quotidienne. Aujourd'hui, plus de 10 000 femmes et jeunes filles ont bénéficié de ce projet, par le biais de cours d'initiation à la programmation de 18 semaines, en présentiel et en ligne, et d’événements techniques.

L’académie, Girl MOVE, du Mozambique est récompensée pour son projet, Débloquer l'éducation et les opportunités des filles grâce à de nouveaux modèles de référence. Il permet aux filles et aux jeunes filles de bénéficier d’un accès équitable à l’éducation grâce au mentorat, aux récits, aux cercles de sororité et à un modèle unique de soutien intergénérationnel. 

Ce projet met l'accent sur le leadership et les réseaux sociaux pour lutter contre les stéréotypes de genre et les normes nocives, qui empêchent les filles et les femmes de développer leur plein potentiel. Reconnu à la fois pour son model innovant et son adaptation rapide face à la pandémie de COVID-19 grâce à l’usage de technologies peu coûteuses, ce projet est en cours d'extension à travers des partenariats avec des universités nationales et d'autres organisations locales. Il a permis à plus 5 000 filles et jeunes femmes de participer activement à l’éducation et à la société. 

L’UNESCO célèbrera les lauréats 2021 lors d’une cérémonie de remise des prix en ligne qui aura lieu le vendredi 15 octobre, le Professeur Peng Liyuan, la Première Dame de la République populaire de Chine qui est également Envoyée spéciale de l’UNESCO pour la promotion de l’éducation des filles et des femmes, et Audrey Auzoulay, la Directrice générale de l’UNESCO y participeront.

La cérémonie officielle de remise des prix est organisée dans le cadre de la célébration par l'UNESCO de la Journée internationale de la fille 2021. Elle sera suivie de deux événements : le lancement d'un nouveau projet de collaboration entre la Chine et l'Afrique financé par l'Université de Pékin, « Promouvoir l'éducation sanitaire des filles en Afrique à l'ère de la COVID », et une table ronde qui présentera les quatre lauréats du prix et leur travail pour faire progresser l'éducation, la santé, la protection et les droits des filles pendant la fermeture des écoles liée à la pandémie de COVID-19.

Créé en 2015 par le Conseil exécutif de l'UNESCO et financé par le gouvernement de la République populaire de Chine, le Prix UNESCO pour l'éducation des filles et des femmes contribue directement à la réalisation des Objectifs de développement durable 4 et 5 qui concernent, respectivement, l'éducation et l'égalité des genres. Les lauréats de l'année dernière étaient la fondation Shilpa Sayura du Sri Lanka et le Girl Child Network du Kenya.

 

Plus d’informations :

Contact presse : Clare O’Hagan, c.o-hagan@unesco.org, +33 (0) 1 45 68 17 29