Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L'éducation aux médias et à l'information participe aux Jeux pour l'apprentissage

13 Novembre 2019

L'UNESCO organise un « Bar à jeux » sur l'éducation aux médias et à l'information pendant la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO, avec le généreux soutien de Samsung et de l’Institut Mahatma Gandhi d'éducation pour la paix et le développement durable, et en partenariat avec le gouvernement de la Finlande, le gouvernement de l’Inde et Hatch. Le Bar à jeux a été officiellement ouvert le 12 novembre 2019 et se poursuivra jusqu'au 22 novembre 2019. Il se déroule dans le Hall Ségur du Siège de l'UNESCO à Paris.

Un Bar à jeux d'éducation aux médias et à l'information (EMI) est organisé dans le cadre de l'exposition de la 40e session de la Conférence générale de l'UNESCO. Organisé au Siège de l'UNESCO, le Bar à Jeux offre un espace où les gens peuvent jouer à une série de jeux numériques liés à EMI et aux objectifs du développement durable (ODD), sur un ensemble d'appareils mobiles, de casques de réalité virtuelle et d'ordinateurs.

Le 12 novembre 2019, premier jour de la Conférence générale, le Bar à jeux a été ouvert par Moez Chakchouk, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la communication et l'information, Linda Liukas (Finlande), auteure finlandaise de livres pour enfants, Sophia Hamadi (France), représentante des jeunes EMI, et Robin Sharma (Inde), responsable du programme des jeux à l’Institut Mahatma Gandhi d'éducation pour la paix et le développement durable.

Le lien fort entre EMI et les jeux peut être facilement démontré. « Nous devons reconnaître que la plupart des activités d'apprentissage basées sur le jeu ne se déroulent pas dans des environnements contrôlés comme une salle de classe. Il se déroule indépendamment en ligne et par le biais d'appareils mobiles numériques.  Dans cet environnement, il y a des risques que la conception de jeux favorise la dépendance, et il y a aussi des risques que les jeux soient destinés à encourager la haine, la violence et l'agression, plutôt que la compétition et la coopération pacifiques... », a souligné Moez Chakchouk à la cérémonie d'ouverture, « l'expérience d'apprentissage des gens à travers les jeux peut être considérablement améliorée si ils ont les compétences pour réfléchir de manière critique sur leurs expériences de jeu », a-t-il poursuivi. L'intégralité du discours de M. Chakchouk peut être consultée ici.

Mme Linda Liukas a comparé EMI à une boîte qui englobe une grande variété de composantes mais qui reste souvent fermée. Une des missions des praticiens EMI, comme elle, est d'ouvrir la boîte, de présenter l'ampleur et le pouvoir EMI, et de la diffuser sous différents angles pour l'autonomisation des gens partout dans le monde.

Mme Sophia Hamadi, représentante des jeunes de l'Université Sorbonne Nouvelle, a souligné l'importance de l'apprentissage EMI pour les jeunes. Elle a également présenté « Agent 001 », un jeu développé dans le cadre de son projet visant à contrer le discours de haine et la désinformation en ligne, comme une bonne pratique du jeu intégré EMI.

Les jeux constituent une part importante des activités sociales des citoyens. Nous apprenons et interagissons avec les autres par le jeu. La croissance technologique a transformé les jeux traditionnels et les jeux éducatifs. Aujourd'hui, les gens, surtout les jeunes, passent beaucoup de temps à jouer à des jeux numériques.

Pour interagir efficacement avec les jeux numériques, nous devons être conscients de l'influence positive ou négative des éléments visuels, des messages et des informations générales qui nous sont transmis. Cette prise de conscience et cette compréhension font partie du travail de l'UNESCO.

Conformément au thème général de l'exposition - "(Ré)génération", les différents jeux du Bar à jeux ont été principalement sélectionnés parmi des sociétés de jeux dirigées par des jeunes basées en Argentine, en Finlande, en France et en Inde. Ils ont été développés dans le but de doter les acteurs EMI d'une pensée critique ainsi que de compétences sociales et émotionnelles, de les familiariser avec les ODD et de favoriser davantage la tolérance, le dialogue et la paix.

Les participants à la Conférence générale et les autres participants sont invités à s'immerger dans ces jeux et à en profiter pour améliorer leurs compétences en matière de détection de la désinformation, de lutte contre les stéréotypes sexistes, de protection de leur vie privée en ligne, d'information sur les changements climatiques, les migrations et la santé, et de développement de l'empathie et de la compassion.

Le Bar à jeux se déroule du 12 au 22 novembre 2019, au Hall Ségur du Siège de l'UNESCO à Paris. Il est co-organisé et cofinancé par l'UNESCO, Samsung et l’Institut Mahatma Gandhi d'éducation pour la paix et le développement durable, en partenariat avec le gouvernement de la Finlande, le gouvernement de l'Inde et Hatch.

Le Bar à jeux est relié à une table ronde ministérielle intitulée « L'éducation aux médias et à l'information et les jeux dans le monde numérique », qui se tiendra le 14 novembre à 13 heures, en Salle XII du Siège de l'UNESCO.

Le Bar à jeux et la Table ronde ministérielle sont ouverts au public. Les intervenants intéressés peuvent s'inscrire ici pour y assister. Pour plus d'informations, contactez Alton Grizzle (a.grizzle@unesco.org) ou Xu Jing (ji.xu@unesco.org)