Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’essentiel sur le Passeport des qualifications de l'UNESCO destiné aux réfugiés et aux migrants vulnérables

15 Novembre 2019

L'un des principaux obstacles rencontrés par les réfugiés et les migrants lorsqu'ils postulent pour obtenir une place dans l’enseignement supérieur ou quand ils cherchent du travail dans leur nouveau pays est l’absence de reconnaissance de leurs études et qualifications antérieures. Comment relever ce défi ?

S’inspirant des expériences et de la méthodologie de l'initiative relative au Passeport européen des qualifications de l'Agence norvégienne pour l'assurance qualité dans l'éducation et du Conseil de l'Europe, les États membres de l'UNESCO ont conclu à la nécessité d'établir un Passeport des qualifications reconnu à travers le monde.

La mise en place d'un Passeport des qualifications par l'UNESCO insistera sur le rôle de l'éducation dans la consolidation de la paix, le rétablissement de la dignité et la récupération des moyens de subsistance par les réfugiés. Elle répond aussi à la nécessité de trouver une réponse complète à la question des réfugiés grâce au renforcement de la gouvernance mondiale des migrations.

Un Passeport des qualifications créé sous les auspices de l'UNESCO pourrait devenir un outil universel moderne facilitant la mobilité des réfugiés et des migrants vulnérables qualifiés. Il pourrait en outre servir d'outil complémentaire dans la mise en œuvre de la future Convention mondiale sur la reconnaissance des qualifications de l’enseignement supérieur.

Qu'est-ce que le Passeport des qualifications de l'UNESCO ?  

Le Passeport des qualifications de l’UNESCO pour les réfugiés et les migrants vulnérables est un document standardisé en trois parties : évaluation, explication, voie à suivre.

La partie Évaluation contient des informations décrivant les qualifications les plus élevées obtenues, le domaine d’études, les autres qualifications pertinentes, ainsi que l'expérience professionnelle pertinente et les compétences linguistiques (dans les cas où il est possible de le justifier et où cela serait pertinent).

La partie Explication contient des informations sur le statut du document et une courte description du projet pilote.

La troisième partie du passeport contient des informations relatives à la voie à suivre, ainsi que des informations permettant de contacter les autorités et agences pertinentes, cela pouvant s’avérer utile dans un processus de recherche d'emploi, de dépôt d’une demande d’inscription à des études et d’autorisations ultérieures.

Bien que ce document ne constitue pas une reconnaissance officielle, une autorisation ou une licence à exercer une profession en particulier, il résume et présente les informations disponibles concernant le niveau de formation, l'expérience professionnelle et la maîtrise linguistique du demandeur. La méthodologie d'évaluation repose sur la prise en compte des documents disponibles, de l'expérience acquise grâce aux évaluations antérieures et d’un entretien structuré. Le Passeport des qualifications fournit donc des informations crédibles susceptibles d’être utiles pour des demandes d'emploi, l’inscription à des stages ou des cours de qualification et l’admission à des études.

Ce que n’est pas le Passeport des qualifications de l'UNESCO

Le Passeport des qualifications de l’UNESCO :

  • Ne remplace pas un document d’identification ou un diplôme ;
  • Ne remplace pas les déclarations de reconnaissance /autorisations régulières délivrées par les autorités nationales de reconnaissance ;
  • N’est pas un système garantissant automatiquement l’accès à des études ou à un emploi.

Le Passeport des qualifications de l'UNESCO a une durée de validité de cinq ans à compter de sa date d'émission, l’objectif étant que, dans ce délai, les réfugiés et les migrants vulnérables aient la possibilité d’améliorer leurs compétences linguistiques, de poursuivre des études, d’améliorer leurs possibilités d'emploi ou de demander une reconnaissance ou une autorisation formelle.

À qui s’adresse le Passeport des qualifications de l’UNESCO ?

Le Passeport des qualifications de l'UNESCO est destiné aux réfugiés ou aux migrants vulnérables qui affirment avoir achevé en totalité ou en partie des études au niveau du second cycle de l'enseignement secondaire voire plus, même si leurs documents sont insuffisants ou manquants. L'objectif des évaluations est de cartographier, de faire une synthèse et de présenter les informations disponibles sur le niveau d'instruction, l'expérience professionnelle et la maîtrise de la langue de la personne réfugiée, afin de fournir des informations crédibles et fiables susceptibles d’être pertinentes dans le cadre de demandes d'emploi, de stages, de cours de qualification et d’admission à d'autres études. Le Passeport des qualifications de l'UNESCO doit être délivré dès lors que les résultats de l'évaluation du candidat sont conformes aux critères pertinents et aux attentes relatives aux expériences d'apprentissage pertinentes revendiquées par le réfugié.