Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’humain et la biosphère : les réserves de biosphère s’exposent à l’UNESCO

29 Avril 2019

La biodiversité est le tissu vivant de notre planète. En tant qu’êtres humains, notre responsabilité est de respecter la vie et sa diversité, d’encourager la solidarité écologique envers les autres espèces vivantes et de transformer notre rôle, nos actions et nos relations avec la biodiversité pour assurer l’avenir de l’humanité.

Une nouvelle exposition présente une démarche importante parmi des centaines d’autres possibles pour respecter les écosystèmes et la vie qui s’y développe. Il s’agit de l’une des initiatives internationales les plus judicieuses lancées par l’UNESCO et qui nous place au centre de l’environnement, en plein cœur de la nature. Cette approche a été validée et mise en place par le biais du Programme sur l’Homme et la biosphère (MAB) et son Réseau mondial de réserves de biosphère, qui comprend 686 réserves de biosphère dans 122 pays, dont 20 sites transfrontière.

Cet engagement international vise à mettre en relation les humains et la nature pour un avenir inspirant, ainsi qu’à partager des valeurs comme la célébration de la vie, l’autonomisation des populations, l’élaboration de solutions et le sentiment d’appartenance à quelque chose de plus grand.

En d’autres termes, sans l’existence de la biosphère, les êtres humains n’existeraient pas. Rien n’est plus nécessaire et urgent à l’heure actuelle que de réagir pour inverser la tendance et coexister pacifiquement dans le respect avec autrui et les autres espèces vivantes sur Terre, en vue de léguer aux générations futures notre unique planète et tout son potentiel.

L’exposition présente un échantillon de la diversité existant au sein du Réseau mondial de réserves de biosphère. Elle est visible sur les grilles du siège de l’UNESCO à paris, au niveau du 125 avenue de Suffren, jusqu’au 15 mai 2019. Elle été organisée avec le soutien d’AXA. Certaines images sont extraites de l’exposition qui a été organisée et présentée pour la première fois en Espagne, avec le soutien de la Fundación Axa, avec la participation du ministère de l’Agriculture et la pêche, de l’Alimentation et de l’Environnement d’Espagne.

© Kuba Bakowski / via Pew Charitable Trusts
Tsa Tue est la terre natale des Sahtuto’ine, la Première Nation des Dénés vivant à Délįne (« où les eaux coulent ») et qui gèrent entièrement cette unique réserve de biosphère (Canada). © Kuba Bakowski / via Pew Charitable Trusts
© Juan Carlos López / agefotostock
La population autochtone des Mentawaï vit d’exploitations de semi-subsistance sur l’île de Siberut, une réserve de biosphère qui compte un nombre exceptionnel d’espèces endémiques (Indonésie). © Juan Carlos López / agefotostock
© Luftbild Bertram / Blickwinkel / agefotostock
Proche de l’embouchure de l’Elbe, la réserve de biopshère Waddensea of Hambourg forme un estuaire dans lequel vit le phoque commun et une grande diversité d’oiseaux et de poissons (Allemagne). © Luftbild Bertram / Blickwinkel / agefotostock