Article

Livret à l’usage des forces de l’ordre et de sécurité : un outil pour lutter plus efficacement contre le trafic illicite en Afrique de l’Ouest et Centrale

16/12/2020
08 - Decent Work and Economic Growth
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

Tête Akan, Ghana ©Africa Museum

De nouvelles approches et méthodologies sont nécessaires pour lutter plus efficacement contre la recrudescence du trafic illicite de biens culturels au Sahel et en Afrique Centrale qui sont des régions touchées par les conflits et la crise sécuritaire. Je suis fier de présenter ce nouvel outil que nous avons spécialement conçu pour appuyer les forces de l’ordre et de de sécurité dans la gestion des cas de saisie d’objets culturels.

M. Dimitri Sanga, Directeur du Bureau régional de L'UNESCO Dakar

Ce travail mené par l’UNESCO est le résultat de plusieurs mois de recherche, de test et validation auprès des officiers de douanes, policiers et autres agents des forces de l’ordre et de sécurité.  La démarche répond à un besoin longuement exprimé par les forces de sécurité, de disposer de supports spécifiques pouvant les appuyer dans l’identification des objets culturels.

Le livret propose un échantillon d’images représentatifs d’objets archéologiques et ethnographiques organisés par type de matériaux. Ce format simple et succinct permet de faciliter leur identification et susciter une reconnaissance visuelle de ces objets qui restent encore peu connus par les forces de l’ordre et de sécurité. En outre, il donne des informations sur les procédures à suivre en cas de saisie en mettant aussi l’accent sur la coordination interservices. Car il ne faut pas oublier, l’expertise d’art n’est pas la vocation des forces de l'ordre et de sécurité ; et le recours à une expertise qualifiée et à des experts en objets culturels reste primordial.

Toujours dans le souci de répondre aux besoins des acteurs de la chaine de lutte contre le trafic illicite des biens culturels, L’UNESCO a élaboré en annexe du livret, un recueil des mesures juridiques dans 18 pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale (AOC). Cette compilation permet d’avoir un accès rapide aux dispositions juridiques en vigueur dans chaque pays pour la protection du patrimoine culturel, ainsi que celles appliquées au niveau régional et international.  

Ce travail a été rendu possible grâce à des partenaires clés de l’Organisation mondial des douanes OMD, INTERPOL, l’IFAN et l’Africa Museum. Il fait partie d’un programme que le Bureau de Dakar met en œuvre depuis quatre ans pour renforcer les réseaux opérationnels de lutte contre le trafic illicite des biens culturels.  Ce programme fédère un réseau de professionnels du patrimoine, des forces de l’ordre et de sécurité ainsi que des partenaires régionaux et internationaux, dans l’esprit de la résolution 2347 et du mandat de l’UNESCO.

Enfin, le livret des forces de l’ordre et de sécurité marque la célébration du 50e anniversaire de la Convention de 1970 en continuant d’appuyer les Etat Parties dans la mise en œuvre d’actions et mesures pour une lutte efficace du trafic illicite des biens culturels.

Livret des forces de l’ordre et de sécurité : protéger les biens culturels contre le trafic illicite en AOC