Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’UNESCO et les autorités iraquiennes réaffirment leur engagement dans la reconstruction de Mossoul

11 Septembre 2019

mosul_2.jpg

© UNESCO

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a rencontré le 11 septembre 2019 au Siège de l’Organisation le ministre de la Culture de l’Iraq, Abdulameer Al-Dafar Hamdani, et le gouverneur de la province de Ninive, Mansour Al-Mareed, pour faire le point sur l’état d’avancement du projet « Faire revivre l’esprit de Mossoul ».

Cette initiative phare, lancée par l’UNESCO en 2018 avec l’appui du gouvernement iraquien et du Secrétaire général des Nations-Unies, se concentre sur la dimension humaine de la reconstruction de la ville autour de trois axes principaux : la réhabilitation et reconstruction du patrimoine culturel endommagé ou détruit, le redressement du système éducatif et la revitalisation de la vie culturelle.


© UNESCO

« Nous sommes engagés à travailler ensemble. Nous nous sommes accordés sur un calendrier et un plan d’action solides », a déclaré la Directrice générale à l’issue de la réunion, se référant notamment au projet de reconstruction financé par les Émirats arabes unis englobant la Mosquée Al-Nouri et son minaret ainsi que deux églises. Elle a indiqué que les travaux de consolidation des structures restantes et le déminage du site de la mosquée et du minaret devraient être achevés dans les semaines à venir et que la reconstruction pourrait commencer au premier semestre 2020. Cette dernière avait été gravement endommagée lors de l’occupation de la ville par Daech. « Nous sommes conscients des difficultés, mais la population de Mossoul mérite nos efforts », a souligné Audrey Azoulay, qui a rappelé que « Mossoul était le symbole de la diversité et de la tolérance avant le conflit. L’esprit de Mossoul constitue un exemple et un objectif pour le reste de l’Iraq ».

« Les besoins sont considérables, mais avec l’aide de l’UNESCO et de la communauté internationale, nous pouvons relever le défi. Nous allons travailler comme une équipe unie », a déclaré pour sa part le ministre iraquien de la Culture.

 « Il faut informer la population en lui montrant qu’il s’agit d’un projet concret », a déclaré le gouverneur de la province de Ninive, qui a remercié l’UNESCO pour les efforts déployés pour faire revivre l’histoire et l’esprit de Mossoul.