Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’UNESCO et le BIDDH organisent un atelier pour renforcer la capacité des décideurs politiques à lutter contre l’antisémitisme par l’éducation

27 Mai 2019

L’UNESCO et le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme (BIDDH) de l’OSCE ont organisé à Varsovie, en Pologne, les 21 et 22 mai 2019, un atelier de deux jours à l’intention des décideurs politiques afin d’identifier les mesures que les responsables gouvernementaux peuvent prendre pour lutter contre l’antisémitisme et les autres formes de discrimination dans et par l’éducation.

L’atelier a réuni 28 hauts responsables gouvernementaux de 18 pays, pour discuter des approches et des pratiques pédagogiques innovantes, ainsi que de l’application à l’échelle nationale des recommandations et bonnes pratiques contenues dans la publication conjointe UNESCO/BIDDH de 2018 intitulée « Prévenir l’antisémitisme par l’éducation : lignes directrices à l’intention des décideurs politiques ».

« C’est une excellente occasion pour nous d’identifier de nouveaux moyens de lutter contre un vieux problème, et d’aider ainsi les États participants à respecter leurs engagements à prévenir l’antisémitisme dans la région de l’OSCE. Les insultes et les stéréotypes antisémites ont un impact extrêmement néfaste sur la vie des Juifs et des sociétés dans leur ensemble. En mettant l’accent sur l’éducation, nous aidons à combattre l’antisémitisme non seulement dans le présent, mais aussi pour l’avenir », a observé Ingibjörg Sólrún Gísladóttir, la directrice du BIDDH, durant la séance d’ouverture.

« La montée de l’antisémitisme est un symptôme qui reflète des problèmes profonds au sein des sociétés, avec des moteurs économiques, sociaux et politiques. Elle alimente les théories du complot, le discours de haine et les idéologies de l’extrémisme violent qui ont un impact destructeur à l’échelle mondiale, indépendamment de la présence d’une population juive. Promouvoir l’éducation pour renforcer la résilience des jeunes face à ces discours et à toutes les formes d’intolérance et de discrimination est donc un impératif de sécurité immédiate et une obligation éducative à long terme », a dit Karel Fracapane, responsable principal et coordonnateur du projet à l’UNESCO.

L’atelier a donné lieu à des séances menées par des représentants de la Fondation CELL (Conflict, Education and Learning Laboratory), l’Institut pour l’éducation de l’University College de Londres, et le Centre Berkman Klein pour Internet et Société à l’Université de Harvard. La manifestation a été suivie d’une table ronde sur les « Différentes méthodes pour promouvoir la tolérance par l’éducation », organisée par l’Institut historique juif Emanuel Ringelblum de Varsovie. Ont participé à l’atelier des représentants d’institutions gouvernementales chargés de l’éducation, de la formation des enseignants et du développement des curricula des pays suivants : Albanie, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Croatie, Fédération de Russie, Géorgie, Grèce, Hongrie, Malte, Moldova, Monténégro, Norvège, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Turquie.

L’atelier à Varsovie était le premier d’une série d’ateliers internationaux de renforcement des capacités organisés par l’UNESCO en collaboration avec le BIDDH et le Congrès juif mondial. Un deuxième atelier aura lieu les 10 et 11 juillet 2019 au Siège de l’UNESCO, à Paris.

L’UNESCO est activement engagée dans la prévention de l’antisémitisme dans le cadre des programmes mondiaux de l’Organisation sur la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PVE-E) et l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM). Dans ce contexte, l’UNESCO s’efforce de promouvoir des systèmes éducatifs qui luttent contre l’antisémitisme dans et par l’éducation et qui améliorent la résilience des jeunes face aux idéologies et aux préjugés extrémistes. Pour atteindre cet objectif, l’Organisation s’emploie à renforcer les capacités des responsables des politiques éducatives et des enseignants en élaborant des lignes directrices, des formations ciblées ainsi que des matériels pédagogiques.