Press release

L’UNESCO cherche à contrer la crise financière provoquée par le COVID qui menace la viabilité des médias indépendants

23/11/2020

L’UNESCO entend attirer l'attention sur la manière dont la pandémie de COVID-19 aggrave la situation du journalisme indépendant et prévoit d’annoncer des mesures pour contrer la croissance exponentielle des déserts de l'information lors d’une table-ronde sur « L'avenir du développement des médias » demain, mardi 24 novembre, à l’occasion du 40e anniversaire du Programme international pour le développement de la communication (PIDC). Le PIDC est l'organe spécialisé de l'UNESCO pour le renforcement des médias dans les pays en développement. Fondé en 1980, il a alloué 120 millions de dollars à plus de 2 000 projets en liens avec les médias dans plus de 140 pays.

L'événement aura lieu de 9h30 à 12h00 (heure française, TU+1), et sera diffusé en direct sur la chaîne YouTube de l'UNESCO.

Les points forts de l'événement sont les suivants :

  • Observations du prix Nobel Joseph Stiglitz et de l'ancien président du Ghana John Kufuor ;
  • Réflexions d’un panel d'experts mondiaux évaluant les politiques d'aide aux médias face au COVID-19 ;
  • Des partenariats seront annoncés entre l'UNESCO et la World Association of News Publishers (WAN-IFRA) ainsi qu'avec le Forum sur l'information et la démocratie. 

La table ronde sera animée par Georja Calvin Smith, journaliste à la chaîne France24.

Le partenariat entre l'UNESCO et WAN-IFRA permettra d'étudier l'ampleur de la crise, de consulter les parties prenantes, de partager des connaissances et de présenter des recommandations politiques pour soutenir la viabilité des médias d'information. 

Les répercussions économiques du COVID-19 ont entraîné des pertes d'emplois massives et des fermetures de médias dans le monde entier, intensifiant considérablement les tendances antérieures qui nuisaient déjà à l'offre de journalisme au public. Les experts ont mis en garde contre un « événement d'extinction » pour les petits médias indépendants, susceptible d’aggraver l'infodémie.

La WAN-IFRA, qui compte 3 000 sociétés de presse membres, représentant 18 000 publications dans 120 pays, apporte à l'initiative de l'UNESCO son expérience, l’étendue de ses données et ses réseaux internationaux. 

Les 25 et 26 novembre, les États membres de l'UNESCO se retrouveront pour la réunion semestrielle du Conseil intergouvernemental du PIDC, et prendront des décisions sur :

  • le dernier rapport de la Directrice générale de l'UNESCO sur la sécurité des journalistes ;
  • le premier rapport mondial sur l'accès à l'information ;
  • la Déclaration de Paris sur la liberté de l'enseignement du journalisme.

 

Lien utiles:

Contact médias :

Clare O'Hagan, +33 (0)1 45 68 17 29