Press release

L'UNESCO décerne des prix internationaux d'alphabétisation à des projets innovants qui renforcent l'alphabétisation en temps de COVID

03/09/2021

À l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation célébrée le 8 septembre, l’UNESCO décerne ses Prix internationaux d’alphabétisation à six programmes d’alphabétisation exceptionnels originaires d’Afrique du Sud, de Côte d’Ivoire, d’Égypte, du Guatemala, d’Inde et du Mexique. Tout au long de la pandémie de COVID-19, ces programmes ont permit aux élèves d’apprendre à lire et à écrire grâce à des technologies accessibles.

Ces programmes ont littéralement changé la vie de milliers d'enfants, de jeunes, de femmes et d'adultes marginalisés. L'alphabétisation renforce l'autonomie des individus et élargit leurs capacités et leur liberté de choix.

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Au moins 773 millions de jeunes et d’adultes dans le monde ne savent toujours pas lire ni écrire, et 250 millions d’enfants n’acquièrent pas les compétences de base en littératie. Comparées aux hommes, moins de femmes sont alphabétisées et elles sont également touchées par une fracture qui se creuse entre les genres dans le domaine numérique. Cette situation pourrait s'aggraver car les perturbations scolaires liées à la pandémie ont entraîné de lourdes pertes d'apprentissage. Rien qu’en raison de l'impact économique de la pandémie, 23,8 millions d'enfants et de jeunes supplémentaires dans le monde pourraient abandonner l'école ou ne pas y avoir accès en 2021. 

Les 8 et 9 septembre, les prix seront remis lors d’une conférence internationale virtuelle intitulée « L'alphabétisation pour une reprise axée sur l'humain : réduire la fracture numérique » qui aura lieu à l’UNESCO. 

Cet événement en ligne réunira des représentants de gouvernements, des partenaires de développement, des experts et des éducateurs afin de réfléchir à la façon dont l’alphabétisation peut contribuer à bâtir une base solide pour une reprise centrée sur l’humain. Une attention particulière sera portée aux liens reliant l’alphabétisation et les compétences numériques qui font encore défaut à la moitié de la population mondiale.

Une session spéciale consacrée à l’apprentissage inclusif à distance et numérique aura lieu avec les lauréats le 9 septembre (13h30 à 14h45 CET).

Financé par le Gouvernement de la République de Corée, le Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong récompense des programmes contribuant au développement de l’alphabétisation en langue maternelle. Cette année, les trois lauréats sont :

  • « Diffusion d’histoires bilingues : promouvoir la promotion interactive de l’alphabétisation dans les zones rurales du Guatemala » de Limitless Horizons Ixil (LHI), Guatemala. LHI est une organisation non gouvernementale qui, depuis 2004, lutte contre les disparités entre les genres et s’efforce d’améliorer les résultats scolaires à Chajul, au Guatemala. Le but de ce programme est de promouvoir l’alphabétisation par l’enseignement à distance destiné aux jeunes Maya Ixil qui risquent d’abandonner leurs études à la suite de la pandémie deCOVID-19. Cette organisation élabore des émissions éducatives qui offrent des programmes inclusifs d’alphabétisation numérique aux enfants et aux jeunes Maya Ixil. Le programme fait appel à des technologies accessibles comme la radio et la télévision et assure, au sein d’une bibliothèque communautaire, le prêt de livres et du soutien scolaire. En savoir plus.
     
  • « Permettre l’éducation des personnes handicapées grâce à des matériels d’apprentissage inclusif basés sur la technologie, mettant en particulier l’accent sur un contenu en langue des signes indienne » de l’Institut national de l’école ouverte (NIOS), Inde. Le NIOS est une organisation autonome relevant du ministère de l’Éducation indien, elle dispense à tous une éducation de qualité grâce à un enseignement ouvert et à distance. Avec ses millions d’apprenants, c’est l’un des plus vastes programmes d’école ouverte au monde. Depuis sa création en 1989, ce programme se concentre sur les besoins éducatifs des personnes handicapées et d’autres groupes minoritaires. Il offre un environnement inclusif où les apprenants peuvent choisir les matières qu’ils souhaitent étudier. Ils sont non seulement en mesure d’améliorer leurs compétences scolaires, mais ils peuvent aussi acquérir des compétences professionnelles grâce à des cours de durée variable. Le NIOS privilégie les outils numériques et les langues locales pour aider les personnes handicapées et offrir aux apprenants des contenus en langue des signes indienne. En savoir plus.
     
  • « Utiliser les technologies numériques pour promouvoir la littérature enfantine dans les langues autochtones d’Afrique du Sud » de la Puku Children’s Literature Foundation, Afrique du Sud. Puku est une organisation non gouvernementale créée en 2009. Son objectif est de promouvoir la lecture et le développement du livre afin d’aider tous les enfants, en particulier ceux qui vivent dans les zones les plus défavorisées, à accéder aux livres dans toutes les langues d’Afrique du Sud. Ce programme organise des ateliers et des activités sur les réseaux sociaux pour former des conteurs, des écrivains, des enseignants, des bibliothécaires, des praticiens des langues, des activistes culturels et littéraires et des universitaires dans les communautés linguistiques autochtones, afin qu'ils puissent transmettre le savoir aux enfants. Pendant la pandémie de COVID-19, Puku a organisé la toute première série de webinaires en langues autochtones au sein des communautés linguistiques et entre elles, par le biais de la radio et des réseaux sociaux, pour promouvoir la production de catalogues de livres dans toutes les langues autochtones d’Afrique du Sud. En savoir plus.

Chacun des trois lauréats du Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong recevra une médaille, un diplôme et une somme de 20 000 dollars. 

Financé par le Gouvernement de la République populaire de Chine, le Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation récompense des programmes contribuant à l’alphabétisation fonctionnelle des adultes en milieu rural et des jeunes non scolarisés, en mettant à profit les environnements technologiques. Cette année, les trois lauréats sont :

  • « Construire et grandir » de Construyendo y Creciendo, Mexique. Créée en 2006, cette organisation à but non lucratif offre une deuxième chance d’obtenir une éducation de qualité complète et reconnue officiellement, aux personnes peu ou non alphabétisées, elle adresse en particulier aux ouvriers du bâtiment et à leurs communautés. La mission de l’organisation est de promouvoir l’alphabétisation, y compris l’alphabétisation fonctionnelle, et de soutenir l’éducation des adultes. Le programme « Construire et grandir » s’attache à fournir d’une alphabétisation numérique et inclusive sur les chantiers de construction, ainsi que dans des salles de classe mobiles et à distance, l’environnement d’apprentissage est ainsi au plus près des apprenants. Le programme s’appuie sur le développement scolaire et personnel, ainsi que sur la formation, pour contrer les obstacles économiques, sociaux et psychologiques à l’éducation et fournir des compétences numériques cruciales. En savoir plus.
     
  • Expérience de l’organisation de cours d’alphabétisation en ligne à l’intention des zones rurales d’Égypte de l’Université Ain-Shams, Égypte. L’Université Ain-Shams a été créée en 1950, ce qui en fait la troisième université la plus ancienne d’Égypte. Le Département des Services sociétaux et du développement environnemental de l’Université travaille sur les services de développement communautaire à destination des villages pauvres, marginalisés et nécessiteux. Le projet fait appel aux technologies numériques pour la formation à l’alphabétisation afin d’autonomiser les apprenants des zones rurales d’Égypte et il participe au projet national d’alphabétisation. Il fournit des services éducatifs, économiques et sociaux et s’appuie sur des incitations et des programmes de formation pour encourager les étudiants des universités à rejoindre le projet en tant que professeurs d’alphabétisation. Tout au long de la pandémie de COVID-19, l’accent a été mis sur les technologies et l’apprentissage à distance dans les programmes d’alphabétisation de l’université, grâce à l’utilisation de documents imprimés, de la télévision, de SMS et de plateformes en ligne telles que YouTube. En savoir plus.
     
  • « Alphabétisation fonctionnelle des commerçants d’Abidjan grâce à l’utilisation des TIC » de l’Association des enseignants d’alphabétisation qui utilisent les technologies de l’information et de la communication » (GA-TIC), Côte d’Ivoire. Créée en 2017, cette organisation non gouvernementale est spécialisée dans le renforcement des capacités d’alphabétisation fonctionnelle des commerçantes de Côte d’Ivoire grâce aux technologies numériques. Ce programme a pour objectif d’autonomiser les bénéficiaires, dont 95 % sont des femmes, et de les aider à améliorer leurs compétences en lecture, écriture et arithmétique afin de mieux gérer leurs activités génératrices de revenus. L'apprentissage a été adapté aux besoins individuels, tant en termes de contenu que de calendrier, grâce à des modalités d'apprentissage hybrides. En savoir plus.

Chaque lauréat du Prix UNESCO-Confucius d’alphabétisation recevra une médaille, un diplôme et une somme de 30 000 dollars.