L'UNESCO et la Fondation Andrea Bocelli unissent leurs efforts pour promouvoir l'éducation artistique en faveur des enfants défavorisés

14/11/2019

Le maestro Andrea Bocelli, fondateur de la Fondation Andrea Bocelli, a été accueilli à la Conférence générale de l’UNESCO où il a appelé au renforcement de l'éducation artistique en faveur des enfants dans les régions vulnérables : « La beauté sauvera le monde » a-t-il déclaré, faisant écho à la célèbre formule de Dostoïevski, avant de chanter l’Ode à la joie de Beethoven dans la principale salle plénière de l'UNESCO, devant des délégués venus du monde entier.

La Fondation Andrea Bocelli et l'UNESCO ont signé un protocole d'accord qui leur permettra de collaborer sur des projets d'éducation musicale vus comme des outils d'autonomisation qui seront développés et lancés dans les prochains mois, le premier au Mali. Ces initiatives s'appuieront sur l'expérience de l'UNESCO dans la mise en œuvre de projets éducatifs de soutien psychosocial dans les pays touchés par des catastrophes et des conflits, conformément à l’Agenda de Séoul sur l'éducation artistique.

L'importance et le rôle de l'éducation artistique dans l'inclusion et la cohésion sociale ont été au cœur d'une table ronde organisée pour l'occasion au Siège de l’UNESCO, sur le thème « Symphonie 2030 : l’enseignement aux arts créatifs pour l’inclusion », avec la participation de dirigeants de la Fondation Andrea Bocelli, de praticiens, d’artistes, d’éducateurs et de décideurs politiques.

La signature de l'accord avec l'UNESCO s’inscrit dans le prolongement du programme lancé le même jour par la Fondation Andrea Bocelli (ABF) « Voices of the World » destiné à renforcer le soutien psychosocial aux enfants défavorisés vivant dans des régions vulnérables, en commençant par le Moyen-Orient. Avec la création de chorales régionales et d'autres activités éducatives, l'ABF s’efforce de proposer aux participants et à leurs communautés des possibilités d'autonomisation par la musique, le renforcement de leurs compétences, la stimulation de leur créativité, encourageant la collaboration et leur offrant plus de possibilités de réussir dans la vie. Comme pour tous les projets éducatifs réalisés par la Fondation Andrea Bocelli, cet effort est aligné du point de vue stratégique sur l'Objectif 4 (Éducation de qualité) du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’horizon 2030, pour lequel l'UNESCO est l'organe chef de file. Plus précisément, le programme vient soutenir la cible 4.7 de l'Objectif, qui souligne l'importance d'offrir des outils d'apprentissage favorisant l'inclusion et soulignant la diversité et la richesse culturelles du monde, préparant ainsi les enfants et les jeunes à devenir des citoyens du monde.

Le maestro Andrea Bocelli, fondateur de la Fondation Andrea Bocelli, a déclaré : « La Fondation Andrea Bocelli travaille sans relâche depuis 2011 pour offrir aux individus et aux communautés qui se trouvent dans des situations difficiles des possibilités de s’émanciper, de surmonter les obstacles et de réaliser leur potentiel. Il a ajouté : « Grâce à Voices of the World, les effets psychosociaux positifs de l'éducation musicale offriront de précieuses opportunités aux jeunes qui vivent actuellement dans certaines des régions les plus complexes ».

Le programme « Voices of the World » se développe depuis 2014, grâce au travail d'une équipe multidisciplinaire qui a conçu une méthodologie innovante pour l'inclusion sociale et l'expression personnelle à travers l'éducation musicale.

En janvier 2016, l'ABF a mis sur pied le projet « Voices of Haiti », introduisant l'éducation musicale dans 30 écoles soutenues par son partenaire local, la Fondation St Luc (dont 5 écoles ABF-Fondation St Luc). Sur les 12 000 élèves inscrits dans les écoles, l'ABF a sélectionné 60 des filles et des garçons les plus talentueux pour former la première chorale « Voices of Haiti ». Ceci a débouché sur un projet de formation pluriannuel pour 60 élèves (âgés de 9 à 15 ans) qui fournit les outils nécessaires pour stimuler la créativité et le développement personnel. Les chorales, toujours actives, proposent des activités telles que des séminaires hebdomadaires d'une demi-journée, des conférences, des répétitions, de la musicothérapie, des activités de loisirs et même des repas. Grâce à leurs efforts, les jeunes chanteurs se sont produits devant l'Assemblée générale des Nations Unies (2016) et au Vatican lors d'une audience avec Sa Sainteté le Pape François (2017).

D'autre part, l'ABF a travaillé en Italie à l’introduction des bonnes pratiques d’enseignement de la musique dans le cadre du programme officiel pour les écoles construites par la Fondation à la suite du tremblement de terre de 2016 en Italie centrale (Sarnano 2018, Muccia 2019, Camerino 2020). Plus récemment, en novembre 2019, l'école maternelle Centrozerosei de Lajatico (Toscane), la ville natale du Maestro Bocelli, a adopté cette même méthodologie.

Pour plus d'informations sur le projet « Voices of the World », rendez-vous sur le site de la Fondation Andrea Bocelli.