Press release

L’UNESCO franchit une étape majeure dans l’élaboration d’une Recommandation mondiale sur la science ouverte

01/10/2020

Après une large consultation mondiale, l’UNESCO a soumis le 30 septembre, à ses 193 États membres, un projet de Recommandation sur la science ouverte, étape majeure pour faciliter la coopération internationale et l'accès universel à la connaissance scientifique.

À la fin de l’an dernier, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture a mis en place un partenariat pour la science ouverte rassemblant académies, universités, bibliothèques, maisons d’édition, jeunes chercheurs, suivant la feuille de route adoptée lors de sa 40e Conférence générale en novembre 2019. Un Comité scientifique, composé de 30 experts du monde entier, a été chargé par l’UNESCO de préparer un avant-projet de Recommandation sur la science ouverte après une consultation mondiale d’experts, de citoyens, d’ONG et d’agences des Nations Unies.


Audrey Azoulay, à droite, reçoit l'avant-projet avec Shamila Nair-Bedouelle, Sous-Directrice générale de l'UNESCO pour les sciences exactes et naturelles

Le projet de Recommandation témoigne de la richesse des points de vue, des propositions et attentes qui se sont exprimés lors des consultations. Comme instrument de droit international, ce projet tient compte des défis auxquels fait face la communauté scientifique dans son ensemble mais aussi des spécificités régionales, notamment en Afrique. De manière générale, il prend acte du potentiel révolutionnaire de la science ouverte, en soulignant son importance pour réduire les fractures numériques, technologiques, de genre et de connaissance qui peuvent exister entre les pays mais aussi entre les individus d’un même pays. Réussir la nécessaire transition vers la science ouverte, dont le projet trace les premiers sillons, nécessite une transformation de la culture scientifique, qui devra privilégier une approche collaborative plutôt que la compétition, avec une prise en compte de la dimension éthique dans les processus de création scientifiques.

Ce projet de Recommandation est un moment essentiel dans l’élaboration du consensus international autour de la science ouverte et de ses promesses : une science plus inclusive, plus coopérative, plus innovante également. Une science qui puisse libérer tout son potentiel et qui soit à même de relever les grands défis qui se posent à nos sociétés contemporaines, comme le réchauffement climatique, la lutte contre l’effondrement de la biodiversité ou la lutte contre les pandémies.

Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Le projet comprend une proposition de définition de la science ouverte, ses objectifs, un cadre de valeurs et de principes partagés, ainsi qu’une analyse des efforts nécessaires pour parvenir à exploiter le vaste potentiel de la science pour la société, y compris les systèmes de connaissance des peuples autochtones. Le texte définitif devra être approuvé par les États membres de l’UNESCO lors de la prochaine Conférence générale en novembre 2021.

****

Photos: © Shutterstock.com; © UNESCO/Fabrice GENTILE