Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L'UNESCO lance un Atlas interactif sur le droit des filles et des femmes à l'éducation

05 Juillet 2019

Dans le cadre de l'Initiative Son éducation, notre avenir, l'UNESCO lance le 5 juillet un nouvel Atlas interactif sur le droit des filles et des femmes à l'éducation. Cet outil de suivi et de plaidoyer vise à faire connaître au public l’état des constitutions, des législations et des réglementations nationales en lien avec le droit des filles et des femmes à l'éducation, ainsi qu’à en suivre les progrès.

Plus de 70 ans après l’inscription du droit à l'éducation dans la Déclaration universelle des droits de l'homme, les filles et les femmes sont encore nombreuses à ne pas pouvoir exercer leur droit à l'éducation, à cause des inégalités de genre et des pratiques discriminatoires. La pauvreté, les mariages précoces et la violence basée sur le genre ne sont que quelques-unes des raisons qui expliquent le pourcentage élevé de filles et de femmes analphabètes et non scolarisées à travers le monde.

Il est essentiel de renforcer le droit des filles et des femmes à une éducation de qualité par la mise en œuvre d'instruments internationaux, afin d’éliminer la discrimination et de réaliser l'égalité des droits entre les genres. Cela ne peut être réalisé sans l’existence de solides cadres juridiques nationaux qui soient fondés sur les droits, sensibles au genre et inclusifs.

La communauté internationale a réagi à la discrimination généralisée par l’adoption d’instruments juridiques internationaux dans le domaine des droits de l'homme tels que la Convention concernant la lutte contre la discrimination dans l’enseignement de l’UNESCO ou la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes. Cet engagement a été réaffirmé par les Objectifs de développement durable, notamment la cible 4.5 qui appelle explicitement les États à éliminer les disparités de genre dans l'éducation et à assurer l'égalité d'accès à tous les niveaux à l’horizon 2030. Les options stratégiques incluent la nécessité de renforcer les législations nationales en matière d’égalité de genre dans l'éducation.

L'Atlas interactif élaboré par l'UNESCO permettra de mieux suivre les changements apportés aux cadres normatifs nationaux qui régissent le droit des filles et des femmes à l'éducation. Cet outil interactif utilise actuellement 12 indicateurs qui mesurent l’état des cadres juridiques nationaux sur ce plan.

À partir des informations recueillies et des retours d’information des États, l'Atlas sera enrichi et mis à jour périodiquement jusqu'en 2030 – la date butoir définie pour l’Objectif de développement durable 4. Cette première version inclut des informations et des données portant sur 196 pays pour les trois premiers indicateurs et sur 35 pays pour les autres, mais l’objectif est de l’étendre à tous les États.