Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L'UNESCO lance une étude sur l'Intelligence Artificielle pour le développement durable au Forum sur la Gouvernance de l'Internet (FGI) 2019

28 Novembre 2019

news_281119_ai_report.jpg

La nouvelle publication de l'UNESCO " Piloter l'IA et les TIC avancées pour les sociétés du savoir : une perspective ROAM" a été présentée au Forum sur la Gouvernance de l'Internet à Berlin le 27 novembre 2019.
© UNESCO

 

« Piloter l'IA et les TIC avancées pour les sociétés du savoir : une perspective ROAM" est le titre de la nouvelle publication lancée par l’UNESCO lors du Forum sur la Gouvernance de l’Internet 2019. Le rapport, présenté le 27 novembre 2019 dans le cadre d'un Forum ouvert intitulé " Formulation d'options stratégiques pour le développement de Big Data et l’IA", reconnaît l’IA comme une opportunité d'atteindre les objectifs des Nations Unies en matière de développement durable (ODD), par sa contribution à la construction de sociétés du savoir inclusives.

Publié à l'occasion du Forum sur la Gouvernance de l'Internet (FGI) qui s'est tenu à Berlin, il s'agit de la 12e édition de la Collection de l'UNESCO sur la liberté de l'Internet.

« La présente étude s'inscrit dans le cadre de l'évaluation de l'IA par le biais du cadre ROAM de l'UNESCO pour l'universalité de l'Internet, adopté par nos États membres en 2015. Il traite donc de l'impact de l'IA et des TIC avancées sur les droits de l'homme, la transparence et l'accès, et de la manière dont une approche multipartite soutient le travail visant à relever les défis et à saisir les opportunités. »

Cette déclaration provient d'une nouvelle publication de l'UNESCO, dans la préface de Moez Chakchouk, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la communication et l'information.

Xianhong Hu, au nom de l'équipe de recherche, a présenté les principales conclusions du livre lors de l'événement de l'FGI.

Elle a souligné qu'il s'agit d'une recherche multidisciplinaire unique en son genre car elle aborde un large éventail de questions liées au développement de l'IA : liberté d'expression, accès à l'information, confidentialité des données, journalisme et développement des médias, droit à l'égalité et participation publique, éducation aux médias et à l'information, données ouvertes, divisions de l’IA au sein des pays et entre eux, le modèle de gouvernance multipartite de l'IA, ainsi que l'égalité des genres et le renforcement de l'Afrique.

 « L'une des principales recommandations, parmi beaucoup d'autres issues de la recherche, est l'application des indicateurs d'universalité de l'Internet au niveau national, afin de rechercher, cartographier et améliorer l'écosystème dans lequel l'IA est développée, appliquée et régie" a souligné la spécialiste du programme de l'UNESCO.

Les experts et les panélistes ont salué le rapport de l'UNESCO comme une contribution importante et avant-gardiste à la formulation des normes, règles et politiques en matière d'IA et ont échangé leurs vues sur l'avenir de l'IA et des TIC de pointe.

M. Alex Comninos, chercheur en politique des TIC chez Research ICT Africa ; Mme Jai Vipra, chercheuse en politique des TIC chez IT for Change ; Prof Robert Krimmer, directeur général et fondateur chez E-Voting.CC ; Mme Izzy Ferrandez, co-fondatrice et directrice technique de Green Feast and Teens et Ambassadeure de l’IA ; et Dr Xiao Zhang, secrétaire général du secrétariat de la Conférence mondiale sur Internet (WIC en anglais).

La cérémonie de lancement a été animée par Guilherme Canela de Souza Godoi, conseiller en Communication et information au Bureau de l'UNESCO à Montevideo. Cédric Wachholz, Chef de la Section des TIC dans l'éducation, la science et la culture de l'UNESCO à Paris, a ouvert la session par un mot de bienvenue.

Liens