L'UNESCO lance de nouvelles publications sur les médias et le genre

09/07/2019

Des universitaires du monde entier ont obtenu des exemplaires de deux nouvelles publications de l'UNESCO cette semaine, lors d'une session très suivie organisée lors de la conférence annuelle de l'Association internationale pour la recherche sur les médias et la communication de masse. Des copies électroniques sont disponibles à ce lien.

Les livres sont intitulés "Établissement de l'agenda genre pour la politique de communication - nouvelles propositions du GAMAG" et "Genre, médias et TIC - nouvelles approches pour la recherche, l'éducation et la formation" (Setting the Gender Agenda for Communication Policy - new proposals from GAMAG" et "Gender, Media and ICTs - New Approaches for Research, Education and Training").

Le premier est publié en association avec l'Alliance mondiale pour les médias et le genre (GAMAG), et le second avec le réseau UNITWIN de l'UNESCO pour les médias et les TIC.

Ils ont été produits sur la base d'une subvention spéciale du Royaume des Pays-Bas accordée par le Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l'UNESCO.

Parmi les sujets abordés figurent l'inégalité entre les genres dans les structures et la prise de décision dans les médias et les entreprises Internet, ainsi que dans le contenu des médias. La violence à l'égard des femmes dans les médias et les médias sociaux est également à l'honneur.

Sara Macharia, coéditrice avec Aimée Vega Montiel de la publication GAMAG, a déclaré : « Nous espérons que les professionnels des médias prendront en compte ces prises de position, qui sont également un excellent outil de plaidoyer couvrant l'ensemble du panorama des acteurs des médias, y compris les radios communautaires et les régulateurs des communications ». Elle a également signalé les ressources vidéo d'accompagnement produites dans le cadre du projet.

Selon Lisa French, l'une des rédactrices en chef de la publication UNITWIN,  « Ces programmes ont été élaborés avec la participation d'universitaires de dix pays de cinq régions différentes, ce qui a permis d'obtenir des idées interculturelles - il s'agit d'une ressource véritablement internationale".

Elle a déclaré qu'au lieu d'avoir le genre comme une seule section dans une publication plus large, le sujet "imprègne totalement l'ensemble", et a ajouté que le livre était soutenu par les Indicateurs de genre pour les médias (GSIM) de l'UNESCO.

Plus tôt dans la journée, l'Assemblée générale des membres du GAMAG a adopté l'acte constitutif de l'organisation, son code de déontologie et un addendum exposant ses relations avec l'UNESCO. Initié par l'UNESCO lors du premier Forum mondial sur le genre et les médias à Bangkok, Thaïlande, en décembre 2013.
En tant que réseau indépendant, l'Alliance assume désormais l'entière responsabilité de ses opérations, travaillant en étroite communication et consultation avec l'UNESCO.

Il s'agit de collaborer étroitement avec l'UNESCO à des programmes concernant l'égalité entre les genres et les médias et de promouvoir ces programmes auprès des membres du GAMAG, notamment la mise en œuvre et le suivi de la GSIM, la poursuite de l'Agenda scientifique du GAMAG publié en 2014 et les initiatives annuelles de l'UNESCO en matière d'égalité des genres ou campagnes similaires.