L’UNESCO lance le premier appel à partenariats pour le Fonds mondial pour la défense des médias

01/04/2020

L’UNESCO recherche des partenaires afin de promouvoir la liberté des médias, qui seront financés par le Fonds mondial pour la défense des médias (Global Media Defence Fund, en anglais), établi grâce à l’initiative des gouvernements du Royaume-Uni et du Canada, et qui s’inscrit dans le cadre de leur Campagne mondiale pour la liberté des médias (Global Campaign for Media Freedom, en anglais). Sous l’égide de ce premier appel à partenariats, un demi-million de dollars américains seront distribués sous la forme de petites subventions à des organisations pertinentes et sans but lucratif.

Jusqu’au dimanche 10 mai 2020, l’UNESCO acceptera des propositions pour des projets innovants qui permettront de renforcer la protection juridique des journalistes et améliorer leur accès à une assistance juridique, ainsi que de soutenir le journalisme d’investigation qui contribue à lutter contre l’impunité, au niveau local, régional et/ou international, en faisant progresser au moins l’un des Résultats suivants du Fonds mondial pour la défense des médias :

  • Résultat 2 : Renforcer l’opérationnalisation des mécanismes nationaux de protection et des réseaux de soutien par les pairs, notamment en aidant les gouvernements et d’autres institutions à élaborer au niveau national des cadres, des plans d’action et une législation concernant la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, afin de garantir un accès rapide des journalistes à une assistance juridique, renforcer leur défense et améliorer leur sécurité ; 
  • Résultat 3 : Soutenir le journalisme d’investigation qui contribue à réduire l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes, et à renforcer la sécurité de ceux qui travaillent dans ce domaine ;
  • Résultat 4 : Renforcer les structures servant à favoriser le contentieux stratégique afin de protéger les environnements où les cadres juridiques sont propices à un écosystème médiatique indépendant, libre et pluraliste.

Dans le cadre de ce premier appel à partenariats, pour un montant total de 500 000 USD (cinq cent mille dollars américains), le Fonds mondial pour la défense des médias examinera les demandes de financement de la part de parties prenantes pertinentes et sans but lucratif, y compris les organisations de la société civile, les associations de médias, les organisations de défense des droits de l’homme, les initiatives en faveur de l’état de droit, les réseaux de journalisme d’investigation et les institutions académiques.

Les subventions demandées dans le cadre de cet Appel à partenariats doivent être d’un montant minimum de 15 000 USD (quinze mille dollars américains) et d’un montant maximum de 60 000 USD (soixante mille dollars américains).

Vous pouvez télécharger l’Appel à partenariats et le dossier de candidature ici.

Afin de postuler, veuillez envoyer votre proposition de partenariat et les documents connexes à l’adresse gmfd@unesco.org, avant dimanche 10 mai 2020 à 23h59 (CET). Aucune proposition et/ou document connexes ne sera accepté après cette date.

Les candidatures doivent être soumises en anglais ou en français.

Le Fonds mondial pour la défense des médias est un Fonds fiduciaire multipartenaires dont le but est de renforcer la protection des médias et d’améliorer l’accès des journalistes à une assistance juridique spécialisée. Ses domaines d’activités sont le soutien à la défense juridique basée sur les normes internationales relatives à la liberté des médias, ainsi que le journalisme d’investigation qui contribue à lutter contre l’impunité pour le crimes commis contre les journalistes. L’approche de mise en œuvre consiste à rechercher des demandes de financements de la part d’organisations pertinentes et sans but lucratif.

Le Fonds mondial pour la défense des médias a pu voir le jour grâce aux premières donations importantes du Royaume-Uni et du Canada et de leur engagement respectif de 3 millions de livres sterling (soit 3,7 millions USD) sur cinq ans et d’1 million de dollars canadiens (soit 750 000 USD). Des donations supplémentaires ont également été reçues de la part de la République tchèque, de la Lettonie et du Luxembourg. Ce Fonds est en synergie avec d’autres activités mises en œuvre par l’UNESCO dans le domaine de la liberté d’expression, et son action contribue à la mise en œuvre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

Pour plus d'informations sur les actions visant à soutenir les médias, à améliorer l'accès à l'information et à exploiter les technologies numériques dans la lutte contre la pandémie, consultez le site : https://fr.unesco.org/covid19/communicationinformationresponse