News

L'UNESCO, l'OMS et le Knight Center lancent un MOOC pour les journalistes couvrant la pandémie du COVID-19

23/04/2020

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont lancé un nouveau cours massif accessible à tous en ligne (MOOC) « Journalisme en temps de pandémie : Couvrir le COVID-19 aujourd’hui et dans l'avenir », organisé par le Knight Center for Journalism in the Americas, basé à l’Université du Texas, à Austin.

Le MOOC, qui a reçu le soutien de la Knight Foundation et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), est une formation en ligne de quatre semaines visant à fournir aux journalistes les connaissances et les outils nécessaires pour couvrir la crise sanitaire engendrée par le COVID-19, ainsi que ses conséquences sociales, financières et politiques. Le MOOC sera disponible simultanément en anglais, français, espagnol et portugais.

« Un journalisme solide et dynamique est de la plus haute importance pour faire face à cette crise sanitaire mondiale sans précédent », a déclaré Moez Chakchouk, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la Communication et l'information. « Les journalistes sont essentiels pour que les citoyens soient bien informés avec des faits vérifiés, pour lutter contre la désinformation et la mésinformation, et pour tenir les autorités responsables des politiques élaborées face à cette pandémie. La collaboration pour la conception et le déroulement de ce MOOC intervient à un moment critique. Elle favorise un dialogue spécial avec les journalistes sur les éléments nécessaires pour couvrir en toute sécurité le COVID-19 », a ajouté M. Chakchouk.

Divisé en quatre modules hebdomadaires, le cours en ligne couvrira notamment l'histoire des pandémies et des crises sanitaires du XXe siècle et la façon dont les gouvernements ont réagi à ces épidémies. Il examinera également le déroulement de la pandémie de 2020 et soulignera l'importance fondamentale de garantir la liberté d'expression, ainsi que d’identifier et de combattre la désinformation et la mésinformation sur la pandémie. Le module final se penchera sur les différents angles que peuvent prendre les sujets à venir, et s’intéressera également à comment les journalistes peuvent se protéger tout en exerçant leur métier. Chaque module comprendra une série de vidéos, des présentations PowerPoint, des lectures, des quiz et des forums de discussion traitant de différents aspects du cours. Les versions française, espagnole et portugaise du cours seront enseignées par des instructeurs de haut niveau.

« Ce sujet est énorme. Il n’inclut pas que les questions sur l’épidémiologie, le soin clinique et la recherche biomédicale, mais aussi sur la politique, la finance, le commerce et bien d’autres facettes », explique la principale formatrice du MOOC Maryn McKenna. « Je suis une journaliste scientifique qui a consacré sa carrière à écrire sur les épidémies, et pourtant je dois apprendre des choses tous les jours – et beaucoup d’autres journalistes sont dans la même situation, je pense. »

En cette période de crise liée à la pandémie du COVID-19, il est essentiel que le public ait accès à des informations fiables et d’actualité. Les journalistes ont un rôle clé à jouer pour faire en sorte que tous les citoyens puissent bénéficier des droits à la liberté d'expression, y compris la liberté de la presse et l'accès à l'information publique. Le cours en ligne « Journalisme en temps de pandémie : Couvrir le COVID-19 aujourd’hui et dans l'avenir », fournira aux journalistes du monde entier des outils didactiques, du matériel pédagogique et un accès à des spécialistes, pour pouvoir à leur tour offrir des informations de qualité sur la crise actuelle et ses conséquences. Le MOOC aura également le potentiel de créer un réseau et une communauté de professionnels des médias qui pourront partager leurs idées et des informations sur la meilleure façon de couvrir les épidémies et de lutter contre la désinformation.

L'inscription au MOOC est ouverte depuis le 23 avril 2020 et la formation débutera officiellement le 4 mai 2020 pendant la semaine de la Journée mondiale de la liberté de la presse. « C'est l'une des activités principales que l'UNESCO développe avec ses partenaires pour célébrer une presse libre, indépendante et pluralistes, soulignant une fois de plus à quel point le journalisme est central pour nos sociétés, en particulier pendant des périodes comme celles-ci », a conclu Moez Chakchouk.

Vaincre la pandémie de COVID-19 exige des efforts concertés de tous les individus et nécessite de se fier à la science, à l'éducation et aux faits vérifiés. Inscrivez-vous au cours dès aujourd'hui !