News

L’UNESCO et l’Université d’Oxford achèvent un MOOC sur la liberté d’expression destiné aux acteurs du judiciaire

08/07/2021

L'UNESCO et l’Institut Bonavero des droits de l'homme de l'Université d'Oxford ont achevé le 30 juin 2021 un cours en ligne ouvert à tous (MOOC) sur les normes internationales en matière de liberté d'expression, d’accès à l’information et de sécurité des journalistes, destiné aux acteurs du judiciaire.

Près de 5 000 acteurs judiciaires, dont des juges, des procureurs, des avocats et des représentants d'académies de formation judiciaire, ainsi que des représentants de la société civile du monde entier, ont été formés aux normes internationales et à la jurisprudence régionale en matière de liberté d'expression. Les participants les plus nombreux à avoir rejoint le MOOC sont originaires des Philippines, du Kenya, des États-Unis, du Brésil, de l'Inde, de la Thaïlande, du Zimbabwe et de la Zambie.

Nous espérons que ce cours de formation facilitera le travail des acteurs judiciaires du monde entier dans la prise de décisions clés sur les questions liées à la liberté d'expression, ainsi que dans la poursuite des crimes et des atteintes à la liberté d'expression. L'UNESCO continuera à soutenir les parties prenantes judiciaires dans cette importante démarche de protection et de promotion de la liberté d'expression, de l'accès à l'information publique et de la sécurité des journalistes.

Tawfik Jelassi, Sous-directeur général de l'UNESCO pour la Communication et l'Information

Ce fut un privilège pour l'Institut Bonavero de s'associer à l'UNESCO dans cet important projet de MOOC. L'équipe a beaucoup appris de cette expérience et nous sommes particulièrement ravis que le cours ait attiré un public mondial aussi diversifié. Nous espérons nous appuyer sur notre précieux partenariat avec l'UNESCO dans les mois à venir pour allier la formation et la sensibilisation aux droits de l'homme à la rigueur académique.

Kate O’Regan, Directrice de l'Institut Bonavero des droits de l'homme de l'Université d'Oxford

Le cours de 5 semaines, qui s’est déroulé du 10 mai au 7 juin 2021, s’est avéré unique par sa portée globale sur les questions de liberté d'expression et s’est adressé notamment aux juges et aux membres du pouvoir judiciaire, leur rôle étant essentiel dans la promotion et la protection du droit à la liberté d'expression. Le cours a renforcé la connaissance et les compétences des acteurs judiciaires en matière de normes régionales et internationales sur les droits de l’homme à travers cinq modules, portant notamment sur (1) les principes généraux et la portée de la liberté d'expression ; (2) les limitations du droit à la liberté d'expression ; (3) le droit d'accès à l'information ; (4) la question de la sécurité des journalistes ; et (5) les défis engendrés par le monde numérique.

Le cours a notamment sensibilisé les acteurs judiciaires à la protection juridique et aux droits des journalistes en vertu du droit international, en particulier en ce qui concerne les menaces, les attaques et les meurtres de journalistes, la nature spécifique des menaces contre les femmes journalistes, ainsi que l'importance de protéger la confidentialité des sources journalistiques.

En tant que procureur, j'ai trouvé utiles toutes les informations susceptibles de m'aider à traiter une telle affaire si elle devait être portée devant un tribunal. Comprendre les différentes lois et les différents principes m'aiderait véritablement à traiter l'affaire et à aider les enquêteurs qui s'en occupent. Il est bon de savoir ce que l'on attend de nous selon les normes internationales.

un participant au MOOC

Tous les modules me seront utiles dans mon travail de juge. J'ai pu avoir une perspective plus large sur la façon d'aborder les problèmes en matière de liberté d'expression dans le cas où une affaire serait déposée devant mon tribunal.

un autre participant au MOOC originaire des Philippines

Le MOOC a été animé par des experts de haut niveau dans le domaine des droits de l'homme et de la liberté d'expression, notamment des intervenants invités tels que le Rapporteur spécial des Nations Unies pour la liberté d'opinion et d'expression, des juges de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, de la Cour européenne des droits de l'homme et de la Cour interaméricaine des droits de l'homme ainsi qu'un représentant de l’Association internationale des procureurs.

Depuis 2013, l’Initiative de l’UNESCO pour la formation des juges forme des acteurs judiciaires et des représentants de la société civile aux normes internationales et régionales en matière de liberté d'expression, d'accès à l'information et de sécurité des journalistes en Amérique latine, en Afrique et dans la région arabe. Suite au MOOC mondial sur la liberté d'expression, un nombre total de 23 000 acteurs judiciaires et représentants de la société civile de 150 pays ont été formés à ces questions fondamentales. Si le premier MOOC mondial était en anglais, les éditions suivantes seront déployées dans d'autres langues à l'avenir. Le cours a reçu le soutien du Programme multidonateurs sur la liberté d'expression et la sécurité des journalistes.

Dans la continuité de ces efforts de sensibilisation aux questions liées à la liberté d'expression, l'UNESCO a également développé une vidéo explicative sur le rôle du système judiciaire pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes, disponible dans 6 langues des Nations Unies : Anglais, Français, Espagnol, Arabe, Russe et Chinois.