News

L’UNESCO met en avant des solutions durables à l’Assemblée générale de l’ONU

24/09/2020

L’UNESCO participe à plusieurs événements parallèles dans le cadre de la 75e Assemblée générale des Nations Unies afin de mettre en avant son expertise pluridisciplinaire, notamment celles relative à l’eau dans le contexte du changement climatique, ou l’éducation en temps de pandémie. L’Organisation participera au Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement sur la biodiversité.

  • 24 septembre. Dans le cadre de l’événement intitulé « la nature pour la vie » (« Nature for Life Hub »), un espace virtuel où les dirigeants mondiaux partageront pendant quatre jours (24-25 et 28-29 septembre) des récits sur l'importance de la nature pour le développement durable, l’UNESCO participera à la session intitulée « Protection et restauration de la nature pour la sécurité locale et nationale de l'eau ». Sa directrice générale, Audrey Azoulay, rappellera l’action du Programme hydrologique intergouvernemental (PHI) qui propose des solutions écologiques depuis plus d’une vingtaine d’années.
     
  • 25 septembre. L’éducation face au Covid-19. Un échange virtuel réunira chefs d’État et de gouvernement, chefs d’entreprises, représentants de la société civile, afin de faire connaître les mesures et les meilleures pratiques permettant de faire face aux défis des fermetures et réouvertures d’écoles. Seront présentés des exemples concrets de la manière dont les membres de la Coalition mondiale pour l’éducation réunie par l’UNESCO entendent répondre aux besoins. Il s’agira aussi de mettre en perspective les leçons tirées de la pandémie et d’identifier de quelle manière celles-ci peuvent contribuer à repenser l’avenir de l’éducation. L’initiative de l’UNESCO Les futurs de l’éducation prendra à cet égard tout son sens.
     
  • 28 septembre. Pour lancer les célébrations de la Journée internationale de l’accès universel à l’information, sur le thème de l’accès à l’information en temps de crise, l’UNESCO organise un panel de haut niveau intitulé « Accès à l’information – Sauver des vies, renforcer la confiance, apporter de l’espoir ». L’édition 2020 de la Journée internationale marquera la première célébration de l’événement depuis sa proclamation à l’échelle des Nations Unies, par la 74ème Assemblée générale, en octobre 2019. La Journée internationale de l’accès universel à l’information a auparavant été proclamée par la Conférence générale de l’UNESCO à sa 38ème session, en novembre 2015.
     
  • 30 septembre. Sommet sur l’urgence d’agir en faveur de la biodiversité pour un développement durable. Convoqué par le Président de l’Assemblée générale, M. Volkan Bozkir, les chefs d’État et de gouvernement sont invités à s’exprimer sur ce défi fondamental pour la survie de l’humanité. La Directrice générale de l’UNESCO s’exprimera dans le cadre du thème consacré à la « lutte contre la perte de biodiversité et l’intégration de la biodiversité pour le développement durable ».
     
  • 1er octobre. Sommet de haut niveau pour le 25e anniversaire de la Quatrième Conférence sur les femmes ayant abouti à la Déclaration et au Programme d’action de Beijing. En 1995, les États réaffirmaient ainsi solennellement leurs engagements pour l'attribution de pouvoirs accrus aux femmes partout dans le monde. L'UNESCO estime que toutes les formes de discrimination fondées sur le genre sont des violations des droits humains, ainsi qu'un obstacle important à la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030.
     
  • Rappel : 21 septembre. Charles Hamilton, militant écologiste dans le domaine du changement climatique et de la santé publique, membre du Réseau des jeunes de l'UNESCO sur le changement climatique, a porté la voix de la jeunesse à la réunion de haut-niveau marquant le 75e anniversaire de l'ONU qui s'est déroulée sous le thème « L’avenir que nous voulons, l’ONU qu’il nous faut : réaffirmons notre attachement collectif au multilatéralisme ».
     
  • L’UNESCO s’est associée à une déclaration conjointe sur la « Gestion de l’infodémie sur la COVID-19 : Promouvoir des comportements sains et atténuer les effets néfastes de la diffusion d’informations fausses et trompeuses », publiée le 23 septembre aux côtés de l’OMS, des Nations Unies, de l’UNICEF, du PNUD, de l’ONUSIDA, de l’UIT, de l’initiative Global Pulse et de la FICR. La déclaration en appelle notamment aux États membres pour gérer l’infodémie en favorisant la diffusion d’informations exactes et en prévenant la propagation d’information fausses, tout en respectant la liberté d’expression. Elle invite également l’ensemble des parties prenantes, y compris les médias et les plateformes des réseaux sociaux, à collaborer dans cette perspective.