L’UNESCO mobilisée sur l’information, la migration et la COVID-19

21/01/2021
03 - Good Health & Well Being
10 - Reduced Inequalities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

Dans le cadre du projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », l’UNESCO s’est pleinement mobilisée à l’occasion de la Journée internationale des Migrants célébrée le 18 décembre 2020, à travers une campagne digitale de sensibilisation en Afrique de l’Ouest et du Centre sur l’information, la migration et la COVID-19. Avec succès.

Avec près de 6 millions de vues et 300.000 engagements, la campagne digitale de sensibilisation mise en œuvre par l’UNESCO en Afrique de l’Ouest et du Centre à l’occasion de la Journée internationale des migrants (18 décembre 2020), s’est révélée un succès.

Cette Journée internationale est présentée par les Nations Unies comme une opportunité de dissiper les préjugés sur les mighrant.es et de sensibiliser l’opinion à leurs contributions dans les domaines économique, culturel et social, au profit tant de leur pays d’origine que de leur pays de destination. Elle est aussi une occasion de mieux informer les jeunes sur les risques qu’ils encourent sur les routes migratoires irrégulières.

Dans un entretien accordé à RFI Afrique et diffusé en langue mandingue dans l’émission « Alors on dit quoi ? », le Directeur du Bureau de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel), M. Dimitri SANGA, a rappelé que :

le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières des Nations-Unies soutient les initiatives visant à doter les jeunes de l’information adéquate et suffisante pour leur permettre de prendre des décisions éclairées sur la migration. C’est d’ailleurs l’objectif principal du projet ‘Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication’, que nous mettons en œuvre actuellement dans la région

Dimitri Sanga, Directeur du bureau de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel).

En s’alignant aux principes d’égale protection de tous les droits fondamentaux des migrants, consacrés dans le Pacte mondial, l’UNESCO, à travers le projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », a organisé au cours du mois de décembre 2020 une campagne digitale de sensibilisation sur l’information et la migration dans le contexte de la COVID-19 en Afrique de l’Ouest et du Centre.

La campagne, qui a été mise en œuvre dans les 08 pays ciblés du projet (Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana, Guinée-Conakry, Mali, Niger, Nigéria et Sénégal), avait pour but de sensibiliser – via les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, YouTube et Instagram) et les médias locaux - les populations locales, notamment les jeunes, sur la couverture de l’information sur la migration dans la sous-région, ainsi que sur les risques de stigmatisation dont sont victimes les migrant.es dans le contexte de la crise de la COVID-19.

Pendant deux semaines, ont été diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos clips, des caricatures, des messages audio et visuels, partagés par ailleurs avec les médias locaux pour une large diffusion auprès des populations cibles.

Les supports de communication de cette campagne digitale ont été produits en français, anglais et 20 langues officielles nationales : Beti (Cameroun) ; Agni, Bété, Guéré, Baoulé (Cote d’Ivoire) ; Fanti, Asante (Ghana) ; Soussou, Malinké (Guinée-Conakry) ; Bambara, Peul, Songhay (Mali) ; Haoussa, Djerma (Niger) ; Igbo, Yorouba et Pidgin (Nigeria) ; Mandingue, Sérère et Wolof (Sénégal).

En deux semaines, la campagne a totalisé près de 6 millions de vues et 300.000 engagements sur les différentes plateformes digitales. Ont participé à cette campagne de sensibilisation le caricaturiste Damien Glez, auteur de 10 dessins illustrant différents aspects de la couverture de l’information sur la migration (tels que la sécurité des journalistes, les écoles de journalisme ou les défis liés aux sources d’information) ainsi que des rappeurs et slameurs originaires du Sénégal et du Niger, dont Matador, Xuman, ISS, Mamy Victory, MC MO, Eve Crazy, Wizaby, Athless, Dev Voice et Soul MDM.

 

Les productions des clips vidéo ont fait suite à deux ateliers d’écriture organisés à Dakar et Niamey en octobre et novembre 2020, en collaboration avec l’association culturelle sénégalaise Africulturban et l’ONG nigérienne Global Actions Forum, afin d’associer des journalistes, des experts, des artistes et des migrants pour la production de vidéos artistiques sur le traitement de l’information en lien avec la thématique migratoire au Sénégal et au Niger.

La migration est une thématique particulièrement sensible au Sénégal et sur laquelle les rappeurs et slammeurs avec lesquels nous collaborons sont engagés depuis longtemps. Trop de jeunes sénégalais et sénégalaises continuent à vouloir quitter notre pays pour s’aventurer sur des routes migratoires très périlleuses vers l’Europe. Les médias, tout comme les artistes, peuvent jouer un rôle crucial d’une part en mieux informant ces jeunes à prendre conscience des dangers qu’ils courent dans l’océan et le désert, et d’autre part en luttant contre la désinformation qui encense le soi-disant ‘eldorado européen’, et qui se propage dans les réseaux sociaux

Amadou Fall BA, chargé de projet à Africulturban

Un avis partagé par Hamidou NABARA, Président de la Global Actions Forum et de l’ONG Jeunesse-Migration-Enfance-Développement (JMED) : « Au Niger les défis migratoires sont nombreux. Le seul moyen pour les jeunes de prendre des décisions éclairées sur les questions migratoires est d’accéder à une information juste et équilibrée, ce qui engage aussi bien les journalistes que les artistes ».

Avec un peu plus de 210.000 vues comptabilisées sur la chaine YouTube de l’UNESCO en un mois, la vidéo « Prévenue » de Xuman, Mamy Victory et ISS 814 a enregistré un très vif succès au Sénégal. « Nous avions le pressentiment que cette chanson allait être bien accueillie par notre public, en large majorité composée de jeunes, mais nous ne pensions pas qu’elle allait devenir un hit et être autant partagée sur les réseaux sociaux », confesse le rappeur Xuman.

 

 

 

Dans la journée du 18 décembre, le Bureau de l’UNESCO à Dakar a par ailleurs organisé un Facebook live modéré par les influenceuses Ninou et Paula Audrey pour échanger avec les jeunes de la sous-région sur les thèmes de la campagne.

Le projet « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication », financé par le Ministère italien des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale (MAECI), via l’Agence italienne pour la Coopération au développement (AICS), a pour objectif de donner aux jeunes garçons et filles des pays ciblés les moyens de prendre des décisions éclairées sur les questions migratoires grâce à un meilleur accès à une information de qualité (ODD 16.10).

Contacts :

Théodore SOMDA (tz.somda@unesco.org)

Joshua MASSARENTI (j.massarenti@unesco.org)