Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L'UNESCO et ONU-Habitat accueillent le premier forum public sur la reconstruction de la vieille ville de Mossoul

30 Octobre 2018

mosul_688px.png

Professor Ihsan Fethi (UNESCO Senior Consultant) explains details of the
‘Initial Planning Framework for the Reconstruction of Mosul’ to attendees of the first Mosul Old City Forum
©ЮНЕСКО Ирак

Mossoul est de retour et les habitants ont leur mot à dire. L'UNESCO et ONU-Habitat ont récemment accueilli la première d'une série de réunions publiques dans la vieille ville, donnant aux habitants l'occasion d'apporter leurs idées pour la reconstruction de certains des quartiers les plus touchés de cette ville historique.

"Les présentations d'aujourd'hui étaient vraiment intéressantes et utiles, je pense qu'elles m'ont aidée, ainsi que de nombreuses personnes qui vivent dans la vieille ville, à mieux comprendre ce que l'ONU a l'intention de faire et l'importance que cela revêt ", a déclaré une jeune étudiante universitaire, parmi les 120 personnes présentes à la réunion du 22 octobre. "C'était bien de comprendre plus clairement les avantages pour les gens qui vivent dans cette région et ceux qui ont des inquiétudes, surtout pour ceux qui ont vécu ici toute leur vie, d'avoir l'occasion de parler de leurs appréhensions ou de leurs préoccupations pour l'avenir".

La réunion, qui s’est tenue dans la cour de la maison Abdulrahman Al-Chalabi, l'une des maisons historiques qui subsistent dans le quartier historique d'Al-Khatonia, a permis aux habitants de jeter un premier regard sur le cadre initial de planification pour la reconstruction de Mossoul. L'UNESCO et ONU-Habitat ont déclaré que le travail dans les quartiers historiques de la ville respectera les nombreux éléments traditionnels qui caractérisent son importance historique, tout en répondant aux besoins des rapatriés.


From left to right: Youssef Beydoun (UN-Habitat), Tommaso Cossu (UN-Habitat) Giovanni Fontana (UNESCO) Bozhan Hawizy (UN-Habitat) Anna Soave (UN-Habitat).
©UNESCO Iraq

La préservation du tissu urbain historique de la ville était une préoccupation majeure. "La vieille ville et les bâtiments qu'elle abrite sont très importants pour nous en tant que communauté. Les dommages causés par Daesh à nos terres et à nos propriétés ont été considérables et aujourd'hui, vous pouvez voir toutes sortes d'éléments architecturaux historiques importants jonchant les rues et empilés comme des gravats ", a déclaré un vieil homme, Moslawi de longue date. "Il est bon de savoir que l'UNESCO enregistrera, enlèvera et entreposera en toute sécurité les objets historiques qui subsistent dans le cadre de ses nouveaux programmes de restauration de la vieille ville ".
Dans l'ensemble, les résidents ont été réceptifs et positifs. "La vieille ville a beaucoup souffert ces dernières années, en particulier le quartier historique où ma famille et moi vivons à Al Khatonia et les quartiers de nos voisins ", a déclaré un autre homme, résident de longue date de la ville. "Nous avons un besoin urgent de reconstruire nos écoles, nos mosquées et nos maisons. Nous sommes très heureux que l'UNESCO et ONU-Habitat nous aident dans cette tâche énorme au cours des prochaines années". 

Des représentants du Bureau du Gouverneur, du Conseil d'État pour les antiquités et le patrimoine, de l'Université de Mossoul et d'autres parties prenantes locales étaient également présents. Les commentaires des résidents, s'il y a lieu, seront intégrés aux versions définitives des propositions relatives au cadre de planification.
Le document final sera présenté à la communauté locale et aux autorités iraquiennes dans quelques semaines, avec, à nouveau, l'occasion d'une discussion ouverte et des commentaires de toutes les parties prenantes avant sa mise en œuvre.

Le Cadre de planification initial représente un projet clé à court terme pour l'initiative de l'UNESCO " Faire revivre l'esprit de Mossoul ", lancée par la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, lors de la Conférence internationale sur la reconstruction et le développement de l'Iraq, en février dernier. Le projet est financé par le Fonds de stabilisation du PNUD pour l'Iraq et jette les bases d'une planification urbaine à long terme à Mossoul.