L’UNESCO organise avec succès sa première Cérémonie des conventions

08/01/2020

Photo : Cérémonie des conventions de l’UNESCO, Siège de l’UNESCO.

 

Douze États ont participé à la première Cérémonie des conventions de l’UNESCO, mettant ainsi en évidence le mandat normatif de l’Organisation lors de la 40e session de la Conférence générale.

En marge des débats de la 40e session de la Conférence générale, l’UNESCO a pris le temps, le 15 novembre 2019, de célébrer son mandat normatif en accueillant sa première Cérémonie des conventions. La salle de conférence du Conseil exécutif était remplie de ministres et d’ambassadeurs, qui ont honoré l’événement, soulignant l’engagement de leurs États envers le mandat normatif de l’UNESCO. La diversité des conventions sur lesquelles les États se sont engagés lors de la Cérémonie reflète l’étendue du mandat interdisciplinaire de l’UNESCO, dans des domaines aussi variés que la reconnaissance des diplômes de l’enseignement supérieur, la prévention du dopage dans le sport et la protection du patrimoine culturel.

« Pour exister, un traité doit être signé, ratifié puis mis en œuvre; et idéalement par tous les États. Notre objectif est d’atteindre cette universalité », a rappelé Audrey Azoulay, la Directrice générale de l’UNESCO, à l’ouverture de la cérémonie. « Pour que ce langage juridique international soit parlé par tout le monde - pas seulement par les professionnels du droit - nos normes doivent être partagées aussi largement que possible. »

© UNESCO/Cyril BAILLEUL - Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO et Santiago Villalpando, Directeur de l’Office des normes internationales et des affaires juridiques.
 

La Cérémonie a été organisée par l’Office des normes internationales et des affaires juridiques, au nom de la Directrice générale, dépositaire des conventions de l’UNESCO. Dans ce rôle, peu connu du grand public, la Directrice générale est la gardienne de l’original des conventions de l’UNESCO et reçoit les signatures ainsi que les instruments par lesquels les États s’engagent formellement. La Cérémonie a mis en évidence un processus juridique qui, bien qu’il se déroule souvent dans les coulisses des relations internationales, joue toujours un rôle central dans la vie d’un traité international et dans la poursuite des objectifs de notre Organisation.

La Cérémonie fut un événement solennel au cours duquel des représentants de douze États ont apposé leur signature aux conventions de l’UNESCO ou remis à la Directrice générale les instruments exprimant leur consentement à être liés par les conventions. Il convient de noter qu’à la suite du dépôt de quatre nouveaux instruments de ratification lors de la cérémonie, la Convention révisée sur la reconnaissance des études, des certificats, des diplômes, des grades et autres titres universitaires de l’enseignement supérieur dans les États africains (Addis-Abeba, 2014) est entrée en vigueur le 15 décembre 2019.

Le succès de la Cérémonie réaffirme que les conventions sont au cœur du mandat de l’UNESCO. C’est dans cet esprit que naît une nouvelle tradition de célébration de l’attachement des États Membres au mandat normatif de l’Organisation.

Ouzbékistan

Son Excellence, Monsieur Aziz Abdukhakimov, Vice-Premier ministre de l’Ouzbekistan déposant l’instrument de ratification de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée à Paris le 20 octobre 2005.

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Guinée

Son Excellence, M. Abdoulaye Yero Balde, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la République de Guinée déposant l’instrument de ratification de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique, adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014.

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Libéria

Son Excellence, Dr Ansu D. Sonii, Ministre de l’Education de la République du Libéria déposant l’instrument d’adhésion de la Convention régionale sur la reconnaissance des études, des diplômes et des grades de l'enseignement supérieur en Asie et dans le Pacifique, adoptée à Arusha le 5 décembre 1981.

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Son Excellence, Dr Ansu D. Sonii, Ministre de l’Education de la République du Libéria déposant l’instrument d’adhésion de la Convention sur l'enseignement technique et professionnel, adoptée à Paris, le 10 novembre 1989.

 

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

MAROC

Signature de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique, adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014, par Son Excellence, Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Royaume du Maroc.

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Niué

Son Excellence, M. Billy Graham Talagi, Ministre des services sociaux de Niué, déposant l’instrument de ratification de la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, adoptée à Paris le 2 novembre 2001, ainsi que l’instrument de ratification de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée à Paris le 20 octobre 2005.

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

PAYS-Bas

Signature de la Convention régionale sur la reconnaissance des études, des titres et des diplômes en Amérique latine et dans les Caraïbes, adoptée à Buenos Aires le 13 juillet 2019, par Son Excellence, Marilyn M. Alcalá, Ministre de l’éducation, de la Science, de la Culture et des Sports du Curaçao, au nom des Pays-Bas.

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Bénin

Signature de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique, adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014, par son Excellence, M. Irénée Bienvenu Zevounou, Ambassadeur, Délégué Permanent de la République du Bénin auprès de l’UNESCO.

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Burkina Faso

Son Excellence, M. Alain Françis Gustave Ilboudo, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso en France, Délégué permanent du Burkina Faso auprès de l’UNESCO, déposant l’instrument de ratification de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique, adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014.

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Mauritanie

Son Excellence, Mme BOÏDE Cissé, Ambassadeur, Déléguée Permanente de la République islamique de Mauritanie auprès de l’UNESCO, pour déposer l’instrument de ratification de la Convention internationale contre le dopage dans le sport, adoptée à Paris le 19 octobre 2005.

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

ILES Marshall

Signature de la Convention régionale Asie-Pacifique sur la reconnaissance des titres de l’enseignement supérieur 2011, adoptée à Tokyo le 26 novembre 2011 par Son Excellence Madame Doreen deBrum, Déléguée permanente des Iles Marshall aux Nations Unies à Genève.

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Saint-Siège

Son Excellence, Mgr Francesco Follo, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l'UNESCO, pour déposer l’instrument de ratification de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014.

 

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

 

Seychelles

Son Excellence, Mme Jeanne Simeon, Ministre de l’Education et du Développement des Ressources Humaines de la République des Seychelles, déposant l’instrument de ratification de la Convention révisée sur la reconnaissance des études et des certificats, diplômes, grades et autres titres de l’enseignement supérieur dans les États d’Afrique, adoptée à Addis-Abeba le 12 décembre 2014.

 

© UNESCO/Cyril BAILLEUL

UNESCO Conventions Ceremony, UNESCO Headquarters.

Twelve States participated in the first UNESCO Conventions Ceremony, bringing the normative mandate of the Organization to the forefront of the 40th session of the General Conference.

On the margins of the debates of the 40th session of the General Conference, UNESCO took a moment, on 15 November 2019, to celebrate its normative mandate with the convening of its first Conventions Ceremony. The conference room of the Executive Board was brimming with Ministers and Ambassadors, who honoured the event emphasizing their States’ commitment to UNESCO’s normative mandate. The diversity of conventions on which States took action at the Ceremony reflects the broadness of UNESCO’s interdisciplinary mandate, in areas as diverse as the recognition of diplomas of higher education, the prevention of doping in sports and the protection of cultural heritage.

“To exist, a treaty must be signed, ratified and then implemented; and ideally by all States. We aim at this universality,” recalled Audrey Azoulay, the Director-General of UNESCO, at the opening of the Ceremony. “For this international legal language to be spoken by everyone – not just legal professionals – our standards need to be shared as widely as possible.”

© UNESCO/Cyril BAILLEUL - Audrey Azoulay, Director-General of UNESCO and Santiago Villalpando, Director of the Office of International Standards and Legal Affairs.

The Ceremony was organized by the Office of International Standards and Legal Affairs, on behalf of the Director-General as Depositary of the UNESCO Conventions. In this role, which is less known to the general public, the Director-General is the custodian of the original of the UNESCO Conventions and receives the signatures and the instruments by which States formally accept treaty commitments. The Ceremony gave prominence to a legal process that, while often taking place behind the scenes of international relations, still plays a central role in the life of an international treaty and the pursuit of the goals of our Organization.

The Ceremony was a solemn event, during which representatives of twelve States apposed their signatures to UNESCO Conventions or handed to the Director-General the instruments expressing their consent to be bound by these Conventions. It is noteworthy that, following the deposit of four new instruments of ratification during the Ceremony, the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States (Addis-Ababa, 2014) entered into force on 15 December 2019.

The success of the Ceremony reaffirms that conventions are at the core of UNESCO’s mandate. It is in this spirit that a new tradition of celebrating the Member States’ commitment to the Organization’s normative mandate is born.

 

Uzbekistan

His Excellency, Mr. Aziz Abdukhakimov, Deputy Prime Minister of the Republic of Uzbekistan depositing the instrument of ratification of the Convention on the Protection and Promotion of the Diversity of Cultural Expressions, adopted in Paris on 20 October 2005.

Guinea

His Excellency, Mr. Abdoulaye Yero Balde, Minister of Higher Education and Scientific Research of the Republic of Guinea depositing the instrument of ratification to the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States, adopted in Addis-Ababa on 12 December 2014.

Liberia

His Excellency, Dr Ansu D. Sonii, Minister of Education of the Republic of Liberia, depositing the instrument of accession to the Regional Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and other Academic Qualifications in Higher Education in the African States, adopted in Arusha on 5 December 1981.

Liberia

His Excellency, Dr Ansu D. Sonii, Minister of Education of the Republic of Liberia depositing the instrument of accession to the Convention on Technical and Vocational Education, adopted in Paris on 10 November 1989.

Morocco

Signature of the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States, adopted in Addis-Ababa on 14 December 2014, by His Excellency, M. Saaïd Amzazi, Minister of National Education, Vocational Training, Higher Education and Scientific Research.

Niue

His Excellency, Mr. Billy Graham Talagi, Minister of Social Services of Niue depositing the instrument of acceptance to the Convention on the Protection of the Underwater Cultural Heritage, adopted in Paris on 2 November 2001, as well as the instrument of acceptance to the Convention on the Protection and Promotion of the Diversity of Cultural Expressions, adopted in Paris on 20 October 2005.

Netherlands

Signature of the Regional Convention on the Recognition of Studies, Diplomas and Degrees in Higher Education in Latin America and the Caribbean, adopted in Buenos Aires on 13 July 2019, by Her Excellency, Ms. Marilyn M. Alcalá, Minister of Education, Science, Culture and Sports of Curaçao, on behalf of the Kingdom of the Netherlands.

Benin

Signature of the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States, adopted in Addis-Ababa on 12 December 2014, by Mr. Irénée Bienvenu Zevounou, Ambassador, Permanent Delegate for the Republic of Benin to UNESCO.

Burkina Faso

His Excellency, Mr. Alain Françis Gustave Ilboudo, Ambassador Extraordinary and Plenipotentiary for Burkina Faso to UNESCO, depositing the instrument of ratification to the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States, adopted in Addis-Ababa on 12 December 2014.

Mauritania

Her Excellency, Ms. BOÏDE Cissé, Ambassador, Permanent delegate of the Islamic Republic of Mauritania to UNESCO depositing the instrument of ratification to the International Convention against Doping in Sport, adopted in Paris on 19 October 2005.

Marshall Islands

Signature of the Asia-Pacific Regional Convention on the Recognition of Qualifications in Higher Education, adopted in Tokyo on 26 November 2011, by Her Excellency, Ms. Doreen deBrum, the Permanent Representative of the Republic of the Marshall Islands to the United Nations in Geneva.

Holly See

His Excellency, Msgr Francesco Follo, Permanent Observer of the Holy See to UNESCO, depositing the instrument of ratification to the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States, adopted in Addis-Ababa on 12 December 2014.

Seychelles

Her Excellency, Ms. Jeanne Simeon, Minister of Education and Human Resource Development of the Republic of Seychelles, depositing the instrument of ratification to the Revised Convention on the Recognition of Studies, Certificates, Diplomas, Degrees and Other Academic Qualifications in Higher Education in African States, adopted in Addis-Ababa on 12 December 2014.