L’UNESCO plaide pour une urbanisation à visage humain à l'occasion de la Journée mondiale des villes, le 31 octobre

26/10/2018
Paris, France

Paris, 26 octobre – L’UNESCO accueillera des maires, des conseillers municipaux, des artistes et des acteurs de la ville du monde entier autour d’une série d’événements qui se tiendront au siège de l’Organisation afin de célébrer et promouvoir une gestion de la ville qui soit durable, inclusive et centrée sur l'humain lors de la Journée mondiale des villes, le 31 octobre.

 

Le thème de l’édition 2018 de la Journée, Bâtir des villes durables et résilientes, est l'occasion pour l'UNESCO de prôner une humanisation de l'urbanisation, un impératif à l’heure où les villes continuent de se peupler. Aujourd’hui, 3,9 milliards de personnes vivent en ville, soit la moitié de la population mondiale, et leur nombre devrait atteindre cinq milliards d’ici 2030.

 

Comme le préconise l’UNESCO par le biais de sa Coalition internationale des villes inclusives et durables, cette série d’événements vise à sensibiliser l’opinion à la dimension socioculturelle des défis posés par une urbanisation rapide.

 

Parmi les intervenants figurent notamment Magid Magid, maire de Sheffield (Royaume-Uni) et ancien réfugié somalien ; Ted Terry, maire de Clarkston (Géorgie, États-Unis), une ville considérée comme « la plus diverse au kilomètre carré aux Etats-Unis », ainsi que Teresita de Jesús Luis Ojeda, la jeune maire autochtone de San Dionisio del Mar au Mexique.

 

Le programme de la journée prévoit trois panels :

 

  1. Villes inclusives et durables : comprendre ce qu’est une urbanisation à visage humain
  2. Innovation pour un développement urbain durable : ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas
  3. Le pouvoir de l'art comme vecteur d'inclusion et de non-discrimination dans les espaces urbains

 

            La Journée sera également l’occasion de mettre en lumière des artistes urbains, notamment Kouka et Shuck One (graffiti) ainsi que xTend et Atipik (hip hop). Elle se terminera par la projection de Sky’s the limit : les peintres de l’extrême, documentaire de Jérôme Thomas qui présente le muralisme moderne.

****

Accréditation : Djibril Kébé, d.kebe@unesco.org, +33 (0) 145681741

 

Voir aussi :

 

https://fr.unesco.org/UNESCO-for-sustainable-cities

 

http://www.unesco.org/new/fr/social-and-human-sciences/themes/fight-against-discrimination/coalition-of-cities/