News

L’UNESCO propose de nouvelles synergies contre le trafic illicite de biens culturels

16/10/2019
, Niger
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

L’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) et la Direction générale des Douanes du Niger organisent du 16 au 18 octobre 2019 à Niamey une conférence des douanes d’Afrique de l’Ouest et du Centre sur le thème : « Frontières SMART dans la région OMD-AOC - Assurer la sécurité de tous - faciliter le commerce licite ». Dans la logique de coopération déjà engagée avec l’OMD, l’UNESCO prend part à cette rencontre pour poser la problématique du trafic illicite de biens culturels (TIBC) auprès de multiples partenaires et ainsi renforcer des actions concrètes et communes.

L’UNESCO et l’OMD poursuivent leur collaboration et continuent de bâtir sur leurs acquis afin de lutter efficacement contre le trafic illicite de biens culturels. C’est en présence des douaniers d’Afrique de l’Ouest et du Centre ainsi que de multiples partenaires techniques et financiers intervenant dans la région, que les deux organisations présenteront conjointement à Niamey la coordination du Programme PITCH de l’OMD pour la protection du patrimoine culturel. Ce programme de formation a pour objectif d’assurer une approche harmonisée et des actions coordonnées entre tous les acteurs clés de la lutte contre le TIBC.

Bien que trafic illicite de biens culturels ne soit pas un phénomène nouveau, les niveaux atteints ces dernières années sont particulièrement préoccupants, notamment pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre qui n’est pas épargnée par les vols, les destructions et les pillages. En outre, cette contrebande transfrontalière contribue de manière significative au financement du terrorisme, du crime organisé et du blanchiment d’argent. Dans ce contexte, il est essentiel de former un réseau d’acteurs régionaux qui soient sensibilisés à ces enjeux et qui puissent agir en synergie pour lutter contre ce trafic.

 C’est dans cette perspective que l’UNESCO et l’OMD unissent leurs efforts depuis deux ans pour améliorer le dialogue et la collaboration entre les douaniers, les forces de police, les institutions culturelles et experts en patrimoine. La rencontre de Niamey permettra de montrer que la lutte contre le TIBC concerne une multiplicité de partenaires et recouvre des enjeux qui ne se limitent pas au champ culturel. Elle implique non seulement un renforcement des capacités au niveau du corps des douanes, mais également des forces de police et professionnels du patrimoine et des musées ainsi que la nécessité de renforcer les cadres légaux en la matière et une prise de conscience à l’échelle de différents acteurs.

Il est aujourd’hui primordial d’associer de nouveaux partenaires et mettre en place des mesures durables afin de contribuer au renforcement de la paix et de la sécurité, de lutter contre le terrorisme, mais également contribuer à la protection d’un patrimoine inestimable, fondement de la mémoire collective et de l’identité culturelle des peuples.