Construire la paix dans l’esprit
des hommes et des femmes

L’UNESCO publie un manuel sur la liberté d’expression destiné aux acteurs du judiciaire en Afrique

28 Mai 2019

L’UNESCO a lancé une nouvelle publication intitulée « Normes juridiques sur la liberté d’expression : Manuel de formation pour les acteurs du judiciaire en Afrique » qui permet aux professionnels du droit d’acquérir une compréhension approfondie des enjeux clés liés aux droits à la liberté d’expression, la liberté de la presse et l’accès à l’information.

La publication vise à former des juges, des procureurs, des avocats, et d’autres professionnels du droit partout sur le continent africain, ainsi que des représentants de la société civile et des médias. Composé de six modules, le manuel détaille le fondement légal de ces droits fondamentaux en se basant sur des normes internationales et régionales. Il permet aussi une discussion approfondie quant aux défis principaux et leur application en pratique, tels que les limites légitimes à la liberté d’expression, le problème de l’impunité pour les crimes contre les journalistes et les médias, ou encore les défis apportés par l’ère numérique. Le dernier module du manuel apporte une perspective de genre de la liberté d’expression, offrant un aperçu des enjeux de la représentation dans les professions des médias et des menaces liées au genre qui touchent les femmes journalistes.

« Étant donné l’importance de la liberté d’expression en tant que valeur fondatrice des sociétés libres, j’estime que le matériel et le message offerts par ce manuel s’avèreront important pour toutes les parties concernées – c’est-à-dire pour tout individu où qu’il se trouve, » a déclaré Moez Chakchouk, le Sous-Directeur général de l’UNESCO.

Le Président de la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples, Mr Sylvain Oré a insisté sur l’importance de la formation des professionnels du droit aux enjeux associés à la liberté de l’expression : « Partout dans le monde, dans les sociétés démocratiques, il existe toujours une forte interdépendance entre le rôle du pouvoir judiciaire et les journalistes et les médias. Le rôle de l’instance judiciaire est de réguler la société et de faire respecter ses lois. Le rôle des journalistes est de mettre en évidence les cas de mauvaise gouvernance, de corruption, et autres actes répréhensibles et, en tant que tel, être la voix des citoyens. Si on résume, le judiciaire a besoin des journalistes, et les journalistes ont besoin du judiciaire. »

Ce manuel s’inscrit dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité, approuvé par le Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies en 2012 et reconnu par la Résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies A/RES/68/163 du 18 décembre 2013. Le Plan d’action insiste sur la sécurité des journalistes en renforçant les capacités et la connaissance du cadre légal international et des cadres régionaux sur la liberté d’expression.

Ce projet a reçu en particulier le soutien à travers le Programme multi donateurs pour la liberté d’expression et la sécurité des journalistes, de Open Society Foundations et de l'Agence danoise pour le développement international (Danida).

 

Liens: