L’UNESCO renforce le dialogue régional et ministériel pour construire l’avenir du secteur culturel des suites de la pandémie

23/06/2020

Les ministres de la culture de 54 États membres de l’Organisation islamique mondiale pour l’éducation, les sciences et la culture (ICESCO) se sont réunis le 17 juin à l’occasion d’une réunion en ligne pour discuter de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le secteur culturel dans leurs pays respectifs. Ernesto Ottone R., Sous-directeur général de l’UNESCO pour la culture, a également pris part aux échanges.

La réunion, menée sous la direction du Directeur général de l’ICESCO, Salim AlMaalik, et la présidence de S.E. Noura Al Kaabi, ministre de la Culture et du Développement des Connaissances des Émirats arabes unis, a permis d’aborder les défis auxquelles le secteur culturel est confronté dans un contexte de confinement, qui affecte en particulier les sites culturels, les expressions vivantes et l’emploi.

« L’UNESCO demeure engagée à soutenir les États membres de l’ICESCO dans leur réponse à l’impact de la COVID-19 sur le secteur culturel », a déclaré Ernesto Ottone R., Sous-directeur général de l’UNESCO pour la culture. Il a salué l’action concertée des ministres de la culture de la région des États arabes en réponse à la crise, et a souligné l’importance des récentes réunions tenus dans la région, qui ont démontré une détermination à intégrer pleinement le secteur culturel dans la réponse à la crise. Les ministres ont ainsi identifié les domaines d’intervention à renforcer, tels que le développement de la transformation numérique afin d’assurer un accès élargi aux ressources culturelles des institutions culturelles, le développement de contenus culturels diversifiés en ligne, et les synergies entre l’éducation et la culture notamment à travers le rôle des musées comme espaces de connaissance et l’éducation au patrimoine dans les écoles.

Les ministres ont souligné l’importance d’investir dans la transformation numérique, de développer la culture numérique notamment dans les institutions culturelles, ainsi que de soutenir la formation technique et professionnelle, et la création d’emplois dans le secteur culturel au bénéfice des jeunes. Réaffirmant la forte identité et la vitalité culturelles de la région, les ministres ont exprimé leurs préoccupations quant aux répercussions de la crise sur le tourisme culturel, qui mettent au défi la durabilité des interventions culturelles, notamment dans les sites historiques du monde islamique inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La réunion de l’ICESCO s’inscrit dans le sillon d’une série de réunions en ligne organisées ces dernières semaines, au cours desquelles les ministres de la culture se sont réunis pour forger des solutions communes en vue de faire face à l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le secteur culturel. Le 22 avril, l’UNESCO a réuni quelque 130 ministres de la culture du monde entier lors d’une réunion en ligne qui a clairement mis en évidence un engagement vis-à-vis d’une réponse coordonnée à cette crise sans précédent.

Dans le prolongement de cette réunion, l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) a organisé le 11 mai une réunion virtuelle extraordinaire des ministres responsables des affaires culturelles dans le monde arabe, à laquelle 20 pays ont participé, et qui a porté sur la transformation numérique et l’intelligence artificielle dans le secteur culturel, ainsi que sur les cadres légaux relatifs à la propriété intellectuelle et au droit d’auteur.

Le 27 mai, l’Union africaine (UA) a également réuni 31 ministres de la culture autour d’un forum virtuel dont l’objectif était de discuter de l’impact de la pandémie sur le secteur des arts, de la culture et du patrimoine, y compris les mesures immédiates à prendre en vue de soutenir le secteur, en cohérence avec la stratégie continentale de l’UA en réponse à la pandémie de COVID-19. Suite à cette rencontre, les participants ont réalisé l’envoi d’un communiqué rédigé collectivement. Les pays de l’espace ibéro-américain intensifient également leur coopération face à la pandémie. Le 9 juin, Rebeca Grynspan, secrétaire générale ibéro-américaine, le secrétaire d’État espagnol aux affaires étrangères et à l’Amérique latine, le directeur régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes du PNUD et le coordinateur pour l’Amérique latine de la Fundación Alternativas ont organisé un débat virtuel en direct autour du thème « L’Amérique latine après la pandémie de COVID-19 : stimuler l’économie, protéger la société ».

L’UNESCO échange également avec un certain nombre de banques régionales de développement, suite à la réunion convoquée par l’Organisation le 17 avril, afin d’élaborer une stratégie commune pour faire face à l’impact profond et structurel de la pandémie mondiale sur le secteur culturel. L’Organisation continuera à soutenir les initiatives régionales et nationales pour faire en sorte que la culture soit introduit comme élément clé de la réponse immédiate des politiques publiques, ainsi qu’au cœur des stratégies à long terme au service du développement durable.

Liens :