Article

L’UNESCO s’adresse à la réunion des ministres d’éducation du G20

29/06/2020

Les ministres de l’éducation des pays du G20 se sont engagés à collaborer pour faire face aux perturbations généralisées de l’éducation et assurer la continuité de l’apprentissage pour tous, en particulier pour les plus vulnérables, lors d’une réunion spéciale virtuelle organisée le 27 juin 2020 par le Royaume d’Arabie saoudite qui préside le G20.

Dans une déclaration à la réunion, Stefania Giannini, Sous-Directrice générale de l’UNESCO pour l’éducation, a averti qu’une menace grave pesait sur l’éducation et elle a exhorté les pays à en faire le fondement d’une reprise inclusive et durable.

Uniquement dans les pays du G20, les fermetures nationales ont touché 915 millions d’enfants et de jeunes et 40 millions d’enseignants. Seulement huit pays du G20 ont rouvert leurs écoles ou prévoient de le faire avant la fin de l’année scolaire.

Selon les estimations de l’UNESCO publiées lors de la réunion,17 millions d’enfants et de jeunes – dont neuf millions dans les pays du G20 – risquent de ne pas retourner à l’école.

« Il incombe à chaque gouvernement et à la communauté internationale de faire les bons choix politiques » a déclaré Madame Giannini. « Ceux-ci doivent être fondés sur l’inclusion, l’équité et la résilience – pour assurer la continuité de l’apprentissage dès maintenant et pour éviter une régression lors de la réouverture des écoles. »

Prévenant que le choc économique associé à la pandémie de COVID-19 sera plus fort que celui de la crise financière de 2008-2009, elle a exhorté les gouvernements à donner la priorité à l’éducation, en soulignant ses liens positifs avec la santé.

Selon les calculs de l’UNESCO portant sur onze pays du G20 disposant de données, même en maintenant le même niveau d’investissement dans l’éducation, les ressources disponibles diminueront de 1,4 milliard de dollars américains, soit 8 % de moins que sans le COVID-19.

Dans une déclaration publiée pour la réunion, les ministres de l’Éducation du G20 reconnaissent l’importance des approches d’apprentissage mixtes et s’engagent à renforcer la résilience et les plans de reprise dans les systèmes éducatifs afin de se préparer plus efficacement aux perturbations futures.

Ils invitent les organisations internationales et le secteur privé à contribuer au développement de contenus éducatifs et de solutions numériques pour faciliter la continuité pédagogique.