Article

L’UNESCO se mobilise contre le racisme et la discrimination

18/03/2021
10 - Reduced Inequalities
11 - Sustainable Cities and Communities
16 - Peace, Justice and Strong Institutions

L’UNESCO organise un Forum mondial contre le racisme et la discrimination qui se tiendra lundi 22 mars, de 10h à 17h, heure de Paris, le lendemain de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Cette réunion, dont les enjeux constituent une priorité majeure pour l’UNESCO, est particulièrement opportune dans le contexte du mouvement Black Lives Matter et de la pandémie de Covid-19, cette dernière ayant agi comme amplificateur des problèmes structurels de la société, de la discrimination notamment.

Organisé conjointement par l’UNESCO et la République de Corée, le Forum aura pour objectif de déterminer les actions politiques et les points de repère à mettre en place contre le racisme et la discrimination, conformément aux normes internationales et en s’appuyant sur les résultats des recherches factuelles dans le domaine des sciences humaines et sociales. Il permettra aussi de faire le point sur la préparation de la Feuille de route de l’UNESCO contre le racisme et la discrimination.

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, ouvrira la réunion aux côtés du Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Angel Gurría. Parmi les intervenants figureront des dirigeants, des personnalités engagées et des intellectuels du monde entier, dont Martin Luther King III, Forest Whitaker (acteur et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO), Michelle Bachelet (Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme), Elisabeth Moreno (Ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances en France), Yvonne Aki Sawyerr (maire de Freetown, Sierra Leone), Ada Colau (maire de Barcelone, Espagne), Carolina Cosse (maire de Montevideo, Uruguay) et Kailash Satyarthi (lauréat du prix Nobel de la paix). Y participeront également plusieurs ministres, décideurs politiques et experts, ainsi que des représentants de la société civile, du secteur privé et des médias.

La récente recrudescence de la discrimination structurelle fondée sur la race et l'origine ethnique, y compris la violence raciale, comme en témoignent plusieurs mouvements de protestation de par le monde, exige un engagement renouvelé de la part de la communauté internationale afin de constituer un front solide pour contrecarrer le racisme et la discrimination.

Les discriminations directes et indirectes, qu’elles visent un groupe ou un individu et soient fondées sur l’ethnicité, l’origine (y compris culturelle et religieuse), le genre, l’âge, le statut socio-économique, les capacités physiques, ou tout autre critère injuste, ont proliféré dans les sociétés. Elles ont entraîné une exacerbation des inégalités et de l’exclusion, notamment dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Les intervenants étudieront les moyens de renforcer les actions de l’UNESCO et de son important réseau de partenaires dans le domaine, en alertant sur l’urgence d’éradiquer les discriminations, en accord avec l’Appel mondial contre le racisme récemment adopté par les États membres de l’Organisation. Cet appel invite les pays à « poursuivre les initiatives visant à renforcer la coopération locale, régionale et internationale afin de combattre le racisme et la discrimination ».

Un nouveau timbre « Unis contre le racisme et la discrimination » sera par ailleurs émis par l’ONU. Il reprendra les éléments visuels de la série de Master Class de l’UNESCO contre le racisme et les discriminations.

Le Forum sera diffusé en direct sur YouTube.

****

****
Contact médias : Clare O’Hagan, c.o-hagan@unesco.org, +33(0)1 45 68 17 29

Rejoignez la conversation : #CombattreLeRacisme